L’avenir est numérique

world in transition

L’avenir est numérique

Francois Meunier - Analyst

Francois Meunier

Analyst

La numérisation a eu un impact considérable sur notre monde et continue de remodeler tous les aspects imaginables de nos normes sociales et économiques. Ses conséquences sont importantes pour la grande majorité des entreprises, tous secteurs confondus. Nous considérons que le processus d’investissement doit refléter cette évolution rapide, qui n’en est encore qu’à ses débuts.

Chez Lombard Odier, nous sommes convaincus que la numérisation peut devenir l’une des tendances structurelles les plus disruptives à long terme et qu’elle conduira finalement nos économies à l'avenir. Les entreprises qui ne peuvent ou ne souhaitent pas gérer cette transition risque d'être pénalisées. En revanche, les sociétés les plus novatrices et les plus disruptives, et celles qui inventent des solutions afin de relever certains des défis mondiaux les plus urgents en matière de soutenabilité devraient tirer leur épingle du jeu. La numérisation a un rôle important à jouer dans l’élaboration de nouveaux modèles d’affaires, dans l’adaptation des modèles existants et dans la transition vers des modèles opérationnels plus soutenables.

Les entreprises reconnaissent que le fait d’intégrer la numérisation peut leur conférer un avantage concurrentiel

Un phénomène inéluctable

Nous anticipons que la numérisation devrait toucher près de 90 % des entreprises cotées. Concernant la capitalisation boursière, on observe une forte polarisation entre, d’une part, les entreprises qui impulsent et mettent en œuvre ces changements et, de l’autre, celles qui sont exposées à un risque de perturbation. Les acteurs qui jouent un rôle de premier plan dans le processus de numérisation ou qui parviennent à en tirer parti disposeront d’un atout concurrentiel et d’une plus grande part de marché. Du point de vue de l’investissement, il est par conséquent impératif d’évaluer la capacité des entreprises à s’adapter à la révolution digitale. Cela constitue selon nous un aspect fondamental de l’évaluation de leur soutenabilité à long terme.

Numérisation - Évolution de la capitalisation boursière des entreprises (indice MSCI World)

Digitalisation---Market-cap-change-of-companies-EN.png

Source : LOIM, indice MSCI All World, au 31 janvier 2019

 

S’adapter ou disparaître

L’adaptabilité est une caractéristique majeure de la numérisation. Les entreprises reconnaissent que le fait d’intégrer la numérisation peut leur conférer un avantage concurrentiel. Ceci a généralement pris la forme d'un mouvement en ligne afin d’améliorer les ventes et la stratégie marketing, le renforcement de l'automatisation, l'investissement dans les «Big Data», l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle.

La numérisation peut devenir l’une des tendances structurelles les plus disruptives à long terme et qu’elle conduira finalement nos économies à l'avenir.

Toutefois, malgré tous ce progrès, il est peu probable que leur plein potentiel ait été réalisé. La révolution digitale ne fait que commencer. Le volume total du marché des concessions en ligne devrait par exemple passer d’un peu moins de 500 millions d’euros à l’heure actuelle à 6 milliards d’euros en 2025, selon Goldman Sachs1.

La numérisation bouleverse tous les marchés, mais de diverses façons. Lorsque l’on analyse cette tendance sous un angle sectoriel, il apparaît évident qu’elle est loin d’avoir exploité son plein potentiel. Dans le cas du secteur des technologies de l’information, la numérisation fait figure de force positive dominante. Les actions des GAFAN (Google, Apple, Facebook, Amazon et Netflix2) progressent à vitesse grand V depuis dix ans, ces entreprises s’étant solidement implantées sur le marché de la consommation. Mais ces géants ne représentent cependant que la partie émergée de l’iceberg. Un grand nombre d’entreprises jouant le rôle de catalyseurs et exerçant des activités dans les domaines des logiciels, des semiconducteurs et des équipements de semiconducteurs rendent en effet possible la numérisation de l’ensemble de l’économie. À notre avis le développement de l’apprentissage automatique, de l’automatisation et des technologies Cloud devrait permettre à ces sociétés, mais aussi à d’autres entreprises, d’améliorer leurs performances.

À l’inverse, le secteur financier est fortement affecté par ces transformations digitales. À l'échelle mondiale, les sociétés en ligne et les Fintech sont en train de révolutionner notre manière d’acheter, de vendre et d’accéder aux informations bancaires. Les succursales des banques grand public peinent à adopter les technologies et continueront à perdre des parts de marché. Les grandes banques capables de réagir efficacement à ces changements devraient toutefois être moins affectées par ces pressions sectorielles.


Digitalisation---Discruption-allocation-by-sector-EN.pngSource: LOIM, MSCI All World Index, as at 31 January 2019. Allocations are subject to change.

 

MSCI World Index sector review – Digitalisation impact

Digitalisation-Disruption-Sector-graphic.png

Source : LOIM, indice MSCI All World, au 31 janvier 2019.

 

La numérisation est une force perturbatrice qui continuera d'affecter chaque entreprise dans tous les secteurs aux quatre coins du monde. Le processus d’investissement doit donc refléter cette réalité en constante évolution en identifiant les entreprises les mieux placées pour tirer parti de cette tendance. Il convient en effet de distinguer les sociétés qui seront à l’avant-garde, celles qui innoveront et celles qui feront bouger les lignes, mais aussi celles qui, au contraire, seront victimes de cette transition vers une économie plus soutenable. Nous pensons qu'il s'agit de facteurs importants pour assurer des rendements soutenables à long terme..

 

Sources

1 Source : Goldman Sachs Global Investment Research, mars 2018.
2 Toute référence à une société ou à un titre spécifique ne constitue pas une recommandation en vue d’acheter, de vendre, de détenir ou d’investir directement dans la société ou les titres. Rien ne garantit que les recommandations qui seront exprimées à l’avenir seront profitables ou correspondront à la performance des titres évoqués dans ce document.

Informations importantes.

Ce document est publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social 291, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg, autorisée et supervisée par la CSSF en qualité de société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/EC, telle que modifiée. Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu'ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l'actualité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.
Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.
Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. 

© 2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés