Big Data : des données en grand

world in transition

Big Data : des données en grand

Didier Muller - Portfolio Manager

Didier Muller

Portfolio Manager
Gene Getman - Client Portfolio Manager

Gene Getman

Client Portfolio Manager

Le Big Data est une évolution relativement récente et prometteuse, susceptible de transformer véritablement le paysage des investissements.

Grâce aux progrès technologiques et à l’adoption culturelle des tendances numériques, les femmes et hommes, les entreprises, les administrations et les machines génèrent désormais des données à une échelle beaucoup plus grande, dans des volumes que l’Humanité n’aurait jamais cru possibles. Les données du monde ont été créées, à plus de 90 %, au cours des deux dernières années, à partir d’un large éventail de supports et de sources. Toutes ces empreintes numériques, lorsqu’elles sont dépersonnalisées et amalgamées sur plusieurs millions de personnes, permettent aux gestionnaires en investissements d’établir des liens et d’identifier de nouveaux modèles.

Ceci, en substance, est le Big Data : des volumes considérables et non exhaustifs de données commerciales réelles générées et la tentative, par les spécialistes des données, d’en extraire un sens avec l’aide de nouvelles technologies et d’approches statistiques.

Les tendances récentes ont contribué à une plus grande sophistication des capacités analytiques et scientifiques autour des données, ainsi que des volumes de données disponibles pour les analyses. Ces percées sont actuellement appliquées à toute une série de sources de données alternatives (par exemple, la géolocalisation, le trafic Web, les téléchargements d’applications, les statistiques administratives, les transactions des consommateurs, etc.) afin de générer une vue plus holistique sur les aspects de base de l’entreprise.

Face à la concurrence acharnée qui règne dans le paysage des investissements en actions, l’attrait du Big Data est compréhensible. 

La prolifération du Big Data est très récente, nous n’en sommes qu’aux prémices. Cette nouvelle forme « alternative » de données remplace aujourd’hui les données financières et économiques sur lesquelles les gestionnaires en investissements appuient leurs perspectives d’investissements depuis des décennies. Et tandis que les sources de données traditionnelles ont cessé de progresser, nous prévoyons qu’au cours des 5 prochaines années, ces volumes de données alternatives seront multipliés par cinq.

Face à la concurrence acharnée qui règne dans le paysage des investissements en actions, l’attrait du Big Data est compréhensible. Pour les investisseurs habitués à envisager les stratégies d’investissement de façon binaire (discrétionnaire ou systématique), le Big Data offre une alternative rafraîchissante qui mêle les meilleures pratiques des deux mondes pour générer des perspectives non corrélées en matière d’investissements.

Cependant, la traduction de ces données en informations exploitables requiert des compétences spécifiques qui représentent un obstacle significatif.

 

Une perception remise en cause

Le Big Data fait souvent l’objet d’anecdotes démontrant son succès. Toutefois, les obstaclesliés à l’utilisation effective du Big Data sont largement sous-estimés. Il semble que la perception actuelle du Big Data est celle d’un outil, une couche ou un produit que l’on peut acheter et mettre en place dans les systèmes d’investissements déjà existants, qui transforme les gérants discrétionnaires en gestionnaire « quantamentaux » ou en compléments à l’éventail très étendu des gestionnaires quantitatifs.

Nous préférons considérer le Big Data non pas comme un outil mais plutôt comme un nouveau courant de pensée, un courant qui exige un nouveau cadre d’investissement, adapté aux défis et limites propres à ces données alternatives, si les fonds spéculatifs veulent en capturer l’alpha. De plus, l’efficacité en termes d’évaluation, d’affinement et de contextualisation des données est plus importante que l’accès aux volumes et aux ressources. S’ils veulent garder une longueur d’avance, ces processus doivent s’adapter au même rythme que l’évolution des données.

Même si le Big Data est devenu un sujet de discussion banal, les pratiques actuelles et les défis spécifiques qui lui sont associés demeurent, en grande partie, mystérieux. Dans ce rapport, nous examinons les facteurs qui stimulent la croissance du Big Data, présentons des cas concrets d’investissements et mettons en avant les principaux critères du succès.

Informations importantes.

Ce document est publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social 291, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg, autorisée et supervisée par la CSSF en qualité de société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/EC, telle que modifiée. Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu'ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l'actualité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.
Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.
Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. 

© 2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés