On récolte ce que l’on sème

world in transition

On récolte ce que l’on sème

Arnaud Langlois - Portfolio Manager

Arnaud Langlois

Portfolio Manager

Le secteur agricole est confronté à divers défis associés d’une part aux pratiques actuelles, et d’autre part aux bouleversements liés aux nouvelles réglementations et aux avancées technologiques. La prochaine révolution agricole est imminente.

La population mondiale devrait passer de 7,8 milliards d’habitants en 2018 à 10,2 milliards d’ici 2060. Compte tenu des possibilités limitées d’extension des terres arables, il est fréquent d’entendre que seule l’utilisation de semences de meilleure qualité et disponibles en plus grand nombre ainsi que de quantités accrues d’engrais et de produits de protection des cultures permettrait d’améliorer la productivité dans le secteur. Le potentiel que pourraient receler d’autres solutions est ainsi ignoré.

Dans les prochaines années, l’industrie des semences et des produits chimiques agricoles sera confrontée à plusieurs problématiques structurelles. Trois facteurs devraient notamment être pris en compte :

En premier lieu, les organismes de réglementation imposent aux fabricants de produits chimiques d’apporter toujours plus de preuves que l’impact environnemental et le profil de sécurité de leurs produits sont conformes à des normes de plus en plus contraignantes. Et cela concerne tout aussi bien les nouveaux produits que les anciens, qui doivent être régulièrement soumis aux mêmes processus d’enregistrement. Cela entrave la capacité des acteurs de l’industrie à innover, exercer leur pouvoir de fixer les prix et atteindre leurs objectifs de marge.

Dans les prochaines années, l’industrie des semences et des produits chimiques agricoles sera confrontée à plusieurs problématiques structurelles. 

Ensuite, l’avènement de l’agriculture de précision en tant que technologie permettant de réduire l’utilisation de produits chimiques aura des répercussions négatives sur la croissance en volume de l’industrie.

Enfin, nous assistons à une réduction progressive du pouvoir de fixer les prix des semences, engendrée par un rejet croissant de la part de différentes parties prenantes, et par une baisse de la progression des rendements.

 

Et demain ?

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’une transition vers des systèmes agroalimentaires plus soutenables est nécessaire, et qu’un secteur agricole régénératif et productif peut être source de services et bénéfices environnementaux tout en créant des emplois en zones rurales et en offrant une source de revenus.

La science et la technologie mènent une révolution silencieuse qui ne manquera pas de bouleverser en profondeur les pratiques et techniques agricoles.

À cet égard, de grandes avancées doivent être réalisées dans la refonte des pratiques agricoles, en privilégiant l’idée d’agriculture intégrée ou d’agroécologie, qui repose sur l’application de concepts et principes écologiques permettant d’optimiser les interactions entre les plantes, les animaux, les humains et l’environnement tout en tenant compte des aspects sociaux en jeu.

L’agriculture intégrée et l’agroécologie gagnent du terrain en se fondant sur l’agronomie, ce qui a permis de considérablement améliorer notre connaissance des sols et des écosystèmes, et de réduire drastiquement le recours aux engrais, herbicides et pesticides.

La science et la technologie mènent une révolution silencieuse qui ne manquera pas de bouleverser en profondeur les pratiques et techniques agricoles. Par exemple, l'étude et l’exploitation des microbes constituent un volet en rapide évolution de la biotechnologie agricole. Dans ce domaine, plusieurs entreprises ont indiqué avoir enregistré des succès commerciaux après avoir développé des microbes réduisant la nécessité de recourir à des engrais ou des insecticides. Un microbe capable de fixer l’azote présent dans l’air dans des nitrates solubles agissant comme un fertilisant naturel a ainsi été découvert. L’agriculture de précision est un autre domaine très prometteur, tout comme la gestion des données agricoles.

Le secteur est confronté à diverses problématiques structurelles qu’il ne pourra surmonter qu’en se tournant vers l’innovation et la disruption. En matière d’agriculture, plusieurs domaines prometteurs offrent des opportunités d’investissement potentiellement séduisantes.

 

 

Informations importantes.

Ce document est publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social 291, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg, autorisée et supervisée par la CSSF en qualité de société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/EC, telle que modifiée. Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu'ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l'actualité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.
Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.
Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. 

© 2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés