Les États-Unis ont-ils atteint un sommet?

global perspectives

Les États-Unis ont-ils atteint un sommet?

Salman Ahmed, PhD - Chief Investment Strategist

Salman Ahmed, PhD

Chief Investment Strategist
Charles St-Arnaud - Senior Investment Strategist

Charles St-Arnaud

Senior Investment Strategist

Il est indéniable que la réforme fiscale aux États-Unis a eu un impact majeur sur la croissance et explique la surperformance de l’économie américaine en 2018, mais cette impulsion devrait progressivement s’estomper en 2019. 

En particulier, il faut s’attendre à ce que l’impact favorable de cette relance sur les dépenses de consommation et les investissements des entreprises s’atténue dès les prochains trimestres. De fait, les chiffres des commandes de biens d’équipement laissent déjà apparaître des signes de diminution des investissements des entreprises. En parallèle, la remontée continue des taux d’intérêt engendre également un ralentissement du secteur du logement, lequel risque de légèrement freiner la croissance l’an prochain. Dès lors, nos prévisions concernant la croissance américaine en 2019 sont proches de la moyenne, mais nous estimons que les risques négatifs l’emportent.

Outre l’élan habituel dont la croissance économique a bénéficié sous l’effet des mesures d’assouplissement budgétaire, les rachats d’actions ont constitué un facteur technique positif important pour les marchés actions américains. Tout ralentissement sur ce front au début de l’an prochain représenterait un changement de dynamique majeur.

En particulier, le rapatriement des bénéfices détenus à l’étranger pour un montant estimé à 400 milliards USD à la fin du 3e trimestre a soutenu les investissements des entreprises au premier semestre 2018. Il a également contribué à l’augmentation des rachats d’actions, dont le montant a été estimé à 680 milliards USD au premier semestre, ce qui représente un record.

Pour les investisseurs, la question reste de savoir, quelle sera la réaction des marchés à la normalisation de la croissance des bénéfices et à la diminution du montant des rachats d’actions ces prochains trimestres face au net ralentissement des rapatriements de trésorerie détenue à l’étranger. La conséquence pourrait être la fin de la surperformance des actions américaines qui a constitué une tendance dominante en 2018.

En ce qui concerne la politique monétaire, nous pensons que la Réserve fédérale poursuivra progressivement son resserrement. La banque centrale américaine a déjà manifesté dans ses dernières projections son intention de relever ses taux d’environ 100 points de base (pb) d’ici la fin 2019 et de réduire la taille de son bilan de 50 milliards USD par mois

Nous pensons que les taux américains à dix ans culmineront autour de 3,30% en 2019 et que l'aplatissement de la courbe demeurera un problème majeur à l'avenir.

Compte tenu de l’accroissement continu des pressions inflationnistes, la Réserve fédérale va devoir poursuivre la réduction de son soutien monétaire. Cependant, notre estimation est que la Fed rehaussera ses taux de 75 pb d’ici fin 2019 et ne modifiera pas le rythme de l’allègement de son bilan. Il se pourrait qu’elle procède à un relèvement moins important qu’attendu à l’heure actuelle et/ou qu’elle ralentisse le rythme de réduction de la taille de son bilan compte tenu des distorsions que cela occasionne sur les marchés. Les récentes déclarations de membres du comité de politique monétaire de la Fed, y compris de son président Jerome Powell, font déjà apparaître une sensibilité accrue aux menaces qui planent sur l’économie américaine et dénotent un changement de ton par rapport à la fermeté affichée en août dernier.

Le dollar est également susceptible d’effacer en partie sa surperformance de 2018, face au ralentissement de la croissance et à la réduction des écarts de taux. L’affaiblissement du billet vert pourrait donner un élan à la croissance mondiale et à certains actifs. Il contribuerait en effet à améliorer la situation de la dette extérieure des pays émergents et à rendre les actifs locaux plus attrayants aux yeux des investisseurs étrangers, tout en rendant les actifs libellés en dollars moins intéressants. Les données historiques montrent que le repli de la monnaie américaine a un impact positif sur la croissance mondiale. Dans une récente étude,2 le National Bureau of Economic Research estime qu’une baisse de 1 % du dollar par rapport à l’ensemble des devises mondiales se traduit par une augmentation de 0,6 à 0,8 % du volume des échanges commerciaux internationaux.

Télécharger le Global Outlook 2019.

informations importantes.

Document destiné aux investisseurs professionnels uniquement.

Ce document est publié par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, autorisée et supervisée par l’autorité de surveillance des services financiers (Financial Conduct Authority ou FCA) et enregistrée sous le numéro 515393 dans le registre de la FCA.

Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.

Ce document est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n’est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n’est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l’adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.

Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu’ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.

Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l’actualité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.

Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.

Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.

Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.

Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l’achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.

Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited. Au Royaume-Uni, ce document constitue une promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, qui est autorisée et réglementée par la Financial Services Authority.

©2018 Lombard Odier IM. Tous droits réservés