global perspectives

    « Coal, cars, cash and trees » : quelles sont les avancées de la COP26 ?

    « Coal, cars, cash and trees » : quelles sont les avancées de la COP26 ?
    Khangzhen Leow - Senior Sustainability Analyst

    Khangzhen Leow

    Senior Sustainability Analyst
    Thomas Höhne-Sparborth, PhD - Head of Sustainability Research

    Thomas Höhne-Sparborth, PhD

    Head of Sustainability Research

    Les points à retenir

    • En prenant des engagements qui permettraient de contenir le réchauffement global à 1,8 °C, la COP26 a atteint l’objectif majeur qui était de maintenir le seuil de 2 °C convenu à la COP21 de Paris.
    • Au titre de ces engagements, des initiatives internationales seront lancées pour supprimer progressivement la production de charbon, diminuer radicalement la déforestation et augmenter les investissements du secteur privé dans la transition vers une économie neutre en carbone.
    • On a donc de bonnes raisons d’être optimistes, mais il faut rester réalistes, car les modalités de mise en pratique de ces promesses restent à définir. 

     

    Sous les projecteurs, le poids du monde sur les épaules

    Sous les feux de la rampe, les dirigeants politiques ont su recourir aux symboles de la culture pop pour attirer l’attention dans leurs allocutions d’ouverture.

    António Guterres, Secrétaire général des Nations unies : « Choisir l’ambition. Choisir la solidarité. Choisir de protéger notre futur et de sauver l’humanité » et non, comme Mark Renon dans Trainspotting, « choisir autre chose », comme l’addiction aux combustibles fossiles. Le premier ministre britannique Boris Johnson a exhorté les participants à jouer les James Bond et à stopper l’apocalypse climatique.

    Les engagements ambitieux et les discours critiques ont emboîté le pas à cet hommage de la COP26 au cinéma britannique. Boris Johnson avait promis des objectifs sur quatre enjeux majeurs de la transition climatique : « Coal, cars, cash and trees » (en français : le charbon, les voitures, l’argent et les arbres). Ces thèmes rejoignent partiellement le programme du Sommet. Alors, quelles sont les avancées sur ces enjeux jusqu’à présent ?

    Pour notre climat, les engagements sont insuffisants

    Avant que les dirigeants politiques se retrouvent à Glasgow, 80% de l’économie mondiale s’était engagée à l’égard des objectifs « net-zéro » ou envisageait la démarche. Au sommet, les engagements pour le climat ont été plus ambitieux. L’AIE est formelle : si ces engagement sont mis en œuvre et atteints à temps, le réchauffement global sera contenu à 1,8 °C - une baisse drastique par rapport aux projections de 2,7 °C annoncées avant la COP26. 

    L’Agence Internationale de l’Energie est formelle : si ces engagement sont mis en œuvre et atteints à temps, le réchauffement global sera contenu à 1,8 °C - une baisse drastique par rapport aux projections de 2,7 °C annoncées avant la COP26

     

    Ce verdict de l’AIE donne des raisons d'espérer, car c'est la première fois que les engagements combinés de l’humanité peuvent déboucher sur un réchauffement de moins de 2 °C depuis que le mouvement de lutte contre le changement climatique s'est mis en marche. Sur ce point, les principaux objectifs de la COP26 ont été atteints : faire progresser l’Accord de Paris de la COP21 qui visait un réchauffement contenu à 2 °C et aller jusqu’à l’objectif plus ambitieux d’un réchauffement inférieur à 1,5 °C.

    Toutefois, une action vaut mille mots.

    Il ne faut pas que les engagements restent des vœux pieux. Or, les modalités des accords restent à définir, les failles à colmater et un système comptable commun à mettre en place pour suivre les progrès accomplis. La COP26 a été qualifiée de dernière chance de pouvoir croire en un réchauffement contenu en deçà de 1,5 °C. La seconde semaine de négociations nous dira si nous avons su saisir cette chance.

    Quoiqu’il arrive, nous devons faire face aux conséquences de la transition climatique mondiale.

     

    Lombard Odier a organisé des sessions « Heure zéro » durant la première semaine de la COP26. Pour regarder les présentations sur l’investissement axé sur le « net-zéro », la nature et les limites planétaires, cliquez ici.

    informations importantes.

    À l’usage des investisseurs professionnels uniquement
    Le présent document a été publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social sis 291, route d’Arlon, 1150 Luxembourg, agréée et réglementée par la CSSF en tant que Société de gestion au sens de la directive 2009/65/CE, telle que modifiée, et au sens de la directive 2011/61/UE sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (directive GFIA). La Société de gestion a pour objet la création, la promotion, l’administration, la gestion et la commercialisation d’OPCVM luxembourgeois et étrangers, de fonds d’investissement alternatifs (« FIA ») et d’autres fonds réglementés, d’organismes de placement collectif ou d’autres véhicules d’investissement, ainsi que l’offre de services de gestion de portefeuille et de conseil en investissement.
    Lombard Odier Investment Managers (« LOIM ») est un nom commercial.
    Ce document est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’acquérir ou de vendre un titre ou un service quelconque. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une quelconque juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n’est pas destiné à remplacer un quelconque conseil professionnel sur l’investissement dans des produits financiers. Avant de conclure une transaction, l’investisseur doit examiner avec soin si celle-ci est adaptée à sa situation personnelle et, si besoin, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
    Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux États-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. À cet effet, l’expression « Personne américaine » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des États-Unis d’Amérique, toute association organisée ou existant dans tout État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, toute société organisée en vertu des lois des États-Unis ou d’un État, d’un territoire ou d’une possession des États-Unis, ou toute succession ou trust soumis dont le revenu est imposable aux États-Unis, qu’en soit l’origine.
    Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par LOIM.
    Bien que certaines informations aient été obtenues auprès de sources publiques réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude ni l’exhaustivité de toutes les informations disponibles auprès de sources publiques.
    Les avis et opinions sont exprimés à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l’achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
    Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. Au Luxembourg, ce document est utilisé à des fins marketing et a été approuvé par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., qui est autorisée et réglementée par la CSSF.
    © 2021 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.