investment viewpoints

    Pourquoi investir dans le capital naturel ?

    Pourquoi investir dans le capital naturel ?
    Christopher Kaminker, PhD - Group Head of Sustainable Investment Research, Strategy & Stewardship

    Christopher Kaminker, PhD

    Group Head of Sustainable Investment Research, Strategy & Stewardship

    Nous vous proposons de porter un regard critique sur notre modèle économique actuel, qui est gaspilleur, qui nuit à Mère Nature et qui aggrave le changement climatique.

    Dans cette sombre situation, quelles mesures les investisseurs peuvent-ils prendre pour s’adapter à ces risques liés à la nature ? Comment peuvent-ils saisir les opportunités liées à la transition vers une bioéconomie plus circulaire ?

    Pour vous donner matière à réflexion, voici ce qu’en pense Chris Kaminker, Group Head of Sustainable Investment Research, Strategy & Stewardship chez LOIM.

     

    Selon LOIM, pourquoi est-il important d’investir dans le capital naturel ?

    La nature est l’un des actifs les plus productifs de notre économie. Plus de la moitié du PIB mondial en dépend modérément ou fortement, directement ou par le biais des chaînes d’approvisionnement. C’est notre capital naturel qui alimente ces flux annuels et les nombreux services écosystémiques gratuits que la nature nous offre, mais notre modèle économique actuel appauvrit rapidement ces formes de capital.

    De nombreuses industries qui dépendent de la nature tendent également à la détruire, endommageant par là même leurs modèles d’affaires. Cependant, investir dans la nature peut nous aider à développer davantage le capital naturel.

    De nombreuses industries qui dépendent de la nature tendent également à la détruire, endommageant par là même leurs modèles d’affaires. Cependant, investir dans la nature peut nous aider à développer davantage le capital naturel.

     

    Selon LOIM, pourquoi les investisseurs s’intéressent-ils au capital naturel ?

    La préservation de la nature crée de nombreuses opportunités d’investissement. D’un côté, nous cherchons à identifier les entreprises qui tirent parti du pouvoir de la nature par le biais de la bioéconomie circulaire. Les modèles d’affaires des entreprises de la bioéconomie reposent sur des matériaux naturels, ou des concepts découlant de la nature, et remplacent souvent les solutions moins circulaires et plus nuisibles. Cela peut inclure les fabricants de biomatériaux et de produits biopharmaceutiques, ainsi que les entreprises dont les modes d’agriculture privilégient la régénération.

    D’un autre côté, nous cherchons à exploiter les nombreuses opportunités liées à la préservation de la nature, en investissant dans des formes d’industries plus efficientes. Premièrement, nous identifions les opportunités nées de la transition vers une économie axée sur les résultats et les services, qui pourraient contribuer à la dématérialisation. Deuxièmement, les entreprises privilégiant l’efficacité des ressources (l’impression 3D en est un bon exemple) pourraient aider à réduire l’extraction de matières premières et à atténuer l’impact environnemental. Troisièmement, nous identifions les entreprises qui font avancer le monde vers le zéro déchet, en récupérant et en recyclant de manière plus active ou en adoptant de nouveaux modèles industriels et urbains.

    Les investisseurs savent qu’investir dans de tels modèles d’affaires revient non seulement à contribuer à la transition vers une économie plus soutenable et favorable à la nature, mais aussi à favoriser les rendements.

     

    Comment LOIM répond à l’intérêt des investisseurs au sujet du capital naturel ?

    Nous investissons activement dans la recherche en la matière, afin de proposer aux investisseurs de nouvelles perspectives quant à l’alignement de leurs portefeuilles sur les risques liés à la nature. Nous avons déjà mis au point des outils internes permettant d’évaluer l’alignement des portefeuilles sur la transition climatique. Pour aller plus loin, nous étendons ces travaux à d’autres domaines comme l’eau, la déforestation et la biodiversité.

    Notre approche thématique s’attache également à identifier les opportunités et les chaînes d’approvisionnement pertinentes en termes d’investissement dans le capital naturel. Les thèmes que nous explorons incluent l’agriculture régénératrice, l’eau, l’industrie forestière, la gestion des déchets et les énergies renouvelables. Nous utilisons les informations tirées de ces recherches pour identifier les entreprises qui mènent la transition.

    En novembre dernier, nous avons lancé notre stratégie Natural Capital, dans le cadre de notre engagement global en faveur de la Sustainable Markets Initiative (initiative pour des marchés soutenables) de Son Altesse Royale le Prince de Galles. Cette stratégie vise précisément à donner vie aux opportunités que nous décrivons ci-dessus. Elle veut également tirer partir du capital naturel et contribuer à sa préservation par le biais de ses investissements.

    Pour en savoir plus à ce sujet, regardez le replay de la présentation que Chris Kaminker a tenu lors du Forum mondial sur l’économie circulaire, qui s’est déroulé en virtuel en septembre. Son discours intervient 53 minutes après le début de la conférence.

    Pour en savoir plus sur notre stratégie Natural Capital, cliquez ici.

     

    informations importantes.

    Ce document est publié par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, autorisée et supervisée par l'autorité de surveillance des services financiers (Financial Conduct Authority ou FCA) et enregistrée sous le numéro 515393 dans le registre de la FCA.
    Lombard Odier Investment  Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
    Ce document est fourni exclusivement à des fins d’information et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’achat ou de vente d’une valeur mobilière ou d’un service. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure une transaction, l’investisseur doit examiner avec soin si celle-ci est adaptée à sa situation personnelle et, si besoin, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou dans son intégralité), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM à la date de publication.
    Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peuvent être envoyés, amenés ou distribués aux États-Unis d’Amérique, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumis à leur juridiction, ou à l’attention ou dans l’intérêt d’un ressortissant américain (US Person). À cet effet, le terme « ressortissant » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des États-Unis d’Amérique, tout partenariat organisé ou existant dans un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, toute société de capitaux soumise au droit des États-Unis d’Amérique ou d’un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, ou toute propriété ou tout trust soumis à l’impôt fédéral des États-Unis d’Amérique, quelle que soit la source de ses revenus.
    Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par LOIM.
    Bien que certaines informations proviennent de sources publiques réputées fiables, en l’absence de vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et leur exhaustivité.
    Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont exprimés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement.
    Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited . Au Royaume-Uni, ce document constitue une promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited , qui est autorisée et supervisée par la FCA.  © 2021 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.