Megatrends strengthen prestige brands.

investment viewpoints

Les mégatendances renforcent les marques de prestige

Les entreprises bien établies dotées d’une marque renommée disposent d’avantages concurrentiels significatifs et durables. Dans des phases de marché incertaines notamment, elles ont la capacité de générer des rentabilités économiques excédentaires sur le long terme.

Cette année ne devrait pas connaître de récession mais le contexte économique en 2019 pourrait s’avérer plus difficile. La dynamique de croissance mondiale devrait ralentir, surtout aux Etats-Unis, et les marchés pourraient connaître de fortes fluctuations. D’où la question urgente de savoir comment les investisseurs doivent se positionner.

Les données financières récentes montrent qu'en période de volatilité et d'incertitude des marchés, il est possible d'obtenir des rendements supérieurs en investissant dans des marques de prestige, par exemple. Des études d’Interbrand par exemple ont montré que les 100 premières marques mondiales ont largement surperformé le MSCI World Index au cours des dix dernières années. La valeur de la marque des entreprises analysées qui tient compte des indicateurs financiers, du rôle de la marque dans les décisions d’achats et de son potentiel de compétitivité, a augmenté de 54% durant cette période.

Le succès des entreprises de qualité dotées de marques de prestige repose sur une série de caractéristiques communes, notamment sur des revenus stables et diversifiés, le pouvoir d’imposer des prix avec des marges élevées et la génération durable de cash-flow disponible. Les marques les plus prometteuses se retrouvent principalement dans les trois secteurs clés suivants: biens de consommation cycliques, biens de consommation et technologie.

 

La soutenabilité comme facteur de rendement

La soutenabilité est également un principe essentiel des marques de prestige, soutenu par cinq mégatendances qui permettront d’augmenter les rendements dans ce domaine. Citons, outre la mutation démographique et la révolution numérique, le changement climatique, la raréfaction des ressources naturelles et l’accroissement des inégalités.

Les entreprises toutes régions et tous secteurs confondus doivent s’adapter à la transition vers un modèle d’affaire soutenable. Cette évolution équivaut à une révolution, ce qui implique l’évaluation du caractère soutenable des modèles financiers et d’affaire et des pratiques de l’entreprise des diverses sociétés.

En considérant les entreprises sous ces différentes perspectives, il devient plus aisé d’identifier celles qui sont sous-évaluées par le marché du point de vue de leur capacité à générer des  rentabilités économiques excédentaires sur le long terme. Cela permet ainsi de saisir les opportunités les plus attractives résultant de la révolution de la soutenabilité.

 

Les millenials sur le devant de la scène

L’un des exemples représentés par ces mégatendances est la mutation démographique à laquelle on assiste, par exemple au travers de l’essor de la classe moyenne en Chine. En 2005, la partie haute de la classe moyenne en Chine, dont le revenu est compris entre 21 501 et 53 900 dollars, représentait environ 53 millions de personnes. Elle devrait s’élever à 525 millions d’ici 2025. La croissance rapide de cette catégorie de consommateurs ayant un revenu disponible élevé favorise les entreprises telles que le fabricant japonais de produits cosmétiques premium Shiseido ou son équivalent américain Estée Lauder.

Le changement générationnel qui a lieu actuellement en Chine entraînera également de profondes mutations. Les millennials chinois, c’est-à-dire les 20-35 ans, devraient dépenser davantage dans les prochaines années que la génération de leurs parents. Les entreprises de prestige orientent déjà leurs stratégies marketing vers une tranche d’âge plus jeune qui maîtrise mieux les technologies. Christian Dior, par exemple, a été la première marque de luxe l’année dernière à posséder un compte officiel sur le réseau social chinois Douyin.

 

La numérisation comme moteur de création de valeur

La technologie numérique est le principal moteur des marques de prestige. On assiste à une augmentation des partenariats stratégiques tels que les «e-concessions», ces accords structurés entre des commerçants individuels et des places de marché en ligne exploitées par des tiers. Comme le montre la croissance du commerçant en ligne de mode grand luxe Farfetch, ces accords sont particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit d’atteindre une clientèle plus large dans les marchés locaux grâce à une marque internationale. Le volume total du marché pour les concessions en ligne devrait, selon les prévisions de Goldman Sachs, passer de 500 millions d’euros actuellement à six milliards d’euros en 2025.

Un portefeuille diversifié d’actions de marques leaders avec des modèles financiers soutenables et des pratiques de l’entreprise de premier ordre peut dépasser l’ensemble du marché pendant des cycles conjoncturels avec la même volatilité. C’est ce qu’a atteint le Fonds LO Funds-Global Prestige depuis le 31 december 2009 date de son lancement, comme illustré dans le graphique ci-dessous.

Au vu des défis particuliers présentés par les marchés en 2019, un positionnement défensif sur des grandes marques de prestige semble approprié. Ces dernières pourraient en effet mieux surmonter un ralentissement conjoncturel que les entreprises cycliques grâce à leur position de leader, à leur capacité financière et à leur portée internationale.

Prestige-Megatrends-chart.png

Source : LOIM. La performance passée ne saurait garantir la performance future. Performance au 31 aout 2018, (EUR) N A depuis le changement de gérant au 31 août 2009. Date de lancement: 31 août 2009. Indice de référence : MSCI World ND EUR depuis le changement de gérant au 31 août 2009. Classe de part NA à capitalisation des dividendes pour la clientèle intermédiée depuis le 3 mai 2013, nets de frais, en EUR. Rendement composé mensuel. La performance du Fonds reflète la performance du fonds CS (Lux) Global Prestige Equity Fund, qui était géré par Credit Suisse Asset Management. Ce fonds était connu sous le nom de Clariden Leu (Lux) Luxury Goods Equity Fund (entre le 21 juillet 2009 et le 1er avril 2012) avant la fusion de Clariden Leu AG au sein du Credit Suisse. Il a été transféré à Lombard Odier Investment Managers le 26 juin 2018, pour être géré au sein du LO Funds–Global Prestige créé à cette date.

Information importante.

Ce document est publié par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, autorisée et supervisée par l'autorité de surveillance des services financiers (Financial Conduct Authority ou FCA) et enregistrée sous le numéro 515393 dans le registre de la FCA.
Lombard Odier Investment  Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu'ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l'actualité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.
Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited. Au Royaume-Uni, ce document constitue une promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, qui est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (« FCA »).
©2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés