investment viewpoints

5 questions sur notre nouvelle stratégie alternative DataEdge

5 questions sur notre nouvelle stratégie alternative DataEdge
Laurent Joué - Head of Systematic Alternatives and Lead Portfolio Manager

Laurent Joué

Head of Systematic Alternatives and Lead Portfolio Manager
Marc Pellaud, PhD - Lead Portfolio Manager

Marc Pellaud, PhD

Lead Portfolio Manager

Dans ces Q&R, Laurent Joué et Marc Pellaud, co-gérants de la stratégie alternative DataEdge de LOIM, expliquent comment les informations exploitables issues du Big Data peuvent aider à mieux prédire les bénéfices des entreprises. Comment les ensembles de données alternatives améliorent-ils notre compréhension du comportement des consommateurs et quels sont leurs impacts sur les résultats des entreprises en vue d’identifier des opportunités d’alpha ?

 

Les points à retenir :

  • Notre stratégie alternative DataEdge utilise le Big Data pour repérer les tendances de comportement des consommateurs en temps réel. Ces données peuvent être utilisées pour améliorer les prévisions de bénéfices des entreprises
  • Au sein de l’univers d’investissement de DataEdge, nos recherches ont montré que les surprises en matière de bénéfices sont étroitement liées aux rendements des actions – à la hausse comme à la baisse – ce qui peut générer des opportunités d’alpha
  • L’approche d’investissement de LOIM combine une recherche innovante sur les données alternatives avec son expertise en matière d’investissement systématique. Nous appliquons ensuite cet « avantage informationnel » à la sélection des titres

 

1. Comment la stratégie DataEdge de LOIM utilise-t-elle les données alternatives pour améliorer les prévisions concernant les indicateurs clés des entreprises ?

La stratégie repose sur l’acquisition, l’utilisation et l’analyse de points de données alternatives provenant de plusieurs zones géographiques, secteurs et sources. Par exemple :

  • transactions par carte de crédit
  • reçus digitaux
  • trafic web
  • activité sur les applications
  • services de géolocalisation

Grâce aux progrès de la science des données, il est désormais possible de structurer et de filtrer ces données afin de dégager les tendances de comportement des consommateurs en temps réel. Des méthodes d’analyse systématiques et quantitatives sont ensuite utilisées pour prédire l’impact que les tendances pourraient avoir sur les indicateurs clés de performance (KPI) des entreprises cotées, tels que le chiffre d’affaires, les bénéfices, les utilisateurs, les nouveaux clients et les modèles d’engagement.

Afin de générer un potentiel d’alpha, la stratégie vise à identifier les surprises en matière de bénéfices, ainsi qu’à détecter les points d’inflexion dans les tendances des KPI sur plusieurs trimestres.

 

2. Quel est l’univers d’investissement de la stratégie ?

Cette stratégie alternative a une orientation mondiale et reste neutre sur le plan sectoriel. L’univers d’investissement est actuellement centré sur les Etats-Unis et met l’accent sur les entreprises des secteurs de la consommation, de la technologie, de l’industrie et de la santé. Concernant la capitalisation boursière, la stratégie est principalement exposée aux petites et moyennes capitalisations.

Cet univers est déterminé par la disponibilité et la qualité des données alternatives que nous recherchons, et il est appelé à évoluer et à se développer au fil du temps. L’univers éligible actuel1 couvre 640 sociétés côtées sur les marchés américains, et la stratégie suit quotidiennement 200 à 250 sociétés. Les graphiques 1 et 2 présentent une ventilation de l’univers par secteur et par capitalisation boursière.

 

GRAPHIQUE 1. Secteurs composant l’univers DataEdge

Source : LOIM. Uniquement à titre indicatif. Mars 2024. L’allocation est susceptible de changer.

 

GRAPHIQUE 2. Ventilation par capitalisation boursière de l’univers DataEdge

Source : LOIM. Uniquement à titre indicatif. Mars 2024.

 

3. Quel rôle jouent les surprises en matière de bénéfices ? Quel est leur lien avec les rendements des actions dans l’univers DataEdge ?

Nos recherchesmontrent qu’au sein de l’univers DataEdge, les surprises en matière de bénéfices sont étroitement liées aux rendements des actions, tant à la hausse qu’à la baisse. A partir de cet univers, nous avons évalué la relation entre les surprises en matière de bénéfices et les rendements des actions en tenant compte de trois facteurs.

  • Pertinence. Nous avons utilisé des mesures telles que la corrélation et la distribution de probabilité des gains3, ainsi que l’analyse de régression4. En s’appuyant sur une régression des surprises en matière de bénéfices par rapport aux rendements des actions sur les bénéfices publiés au cours des 20 dernières années ainsi que des cinq dernières années, notre modèle a mis en évidence une relation probante et valide au sein de l’univers de DataEdge. Cela montre que les surprises en matière de bénéfices peuvent expliquer une part importante des fluctuations des cours5.

    Notre étude a également mis en évidence des indicateurs pour les cinq dernières années dont la pertinence est potentiellement intéressante. La corrélation est stable, voire légèrement supérieure, de même que la probabilité moyenne de gain, qui reste proche des niveaux historiques.
     
  • Récompense sur le marché. Il s’agit du rendement moyen des actions en cas de surprises positives ou négatives en matière de bénéfices. Sur cette période de 20 ans, nous avons constaté que la récompense moyenne du marché pour les surprises positives en matière de bénéfices était +1,9% contre un recul moyen de -3,6% lors de surprises négatives. En outre, 86% de l’univers a enregistré un rendement moyen positif pour les observations de surprises positives en matière de bénéfices et 80% de l’univers a enregistré un rendement moyen négatif pour les observations de surprises négatives. Au cours des cinq dernières années, les résultats ont été les suivants : les surprises positives en matière de bénéfices ont généré un rendement de +1,7% en moyenne et les surprises négatives un rendement de -4,1% en moyenne.

 

GRAPHIQUE 3. Rendement du marché par rapport aux surprises positives et négatives en matière de bénéfices

Source : LOIM. Uniquement à titre indicatif. La performance passée ne saurait présager des résultats futurs. La période de 20 ans couvre la période de janvier 2004 à janvier 2024 et la période de 5 ans couvre la période de 2019 à 2024.

 

  • Le biais de surprise. Cette analyse a permis de mesurer les proportions déséquilibrées de titres qui dépassent ou n’atteignent pas les prévisions du consensus. L’erreur du consensus par rapport à la valeur publiée a été mesurée à l’aide du pourcentage d’erreur absolue moyenne (MAPE – mean absolute percentage error). Sur la période de 20 ans, le pourcentage moyen de surprises positives en matière de bénéfices était de 72%, contre 28% pour les surprises négatives. En outre, 88% de l’univers a connu des surprises positives en matière de bénéfices plus de 50% du temps. Le MAPE moyen sur l’ensemble de l’univers était de 4,14%.

    Nous n’avons noté aucun changement significatif dans le biais de surprise au cours des cinq dernières années par rapport à la période de 20 ans. Les résultats suggèrent que les attentes du consensus tendent à sous-estimer systématiquement les bénéfices des entreprises aux Etats-Unis. D’autre part, nous avons constaté une augmentation significative de l’erreur du consensus au cours des dernières années, qui semble s’expliquer par la pandémie de Covid-19.

 

GRAPHIQUE 4. Biais de surprise

Source : LOIM. Uniquement à titre indicatif. La performance passée ne saurait présager des résultats futurs. La période de 20 ans couvre la période 2004-2024 et celle de 5 ans couvre la période 2019-2024.

 

4. La relation étroite entre les surprises en matière de bénéfices et la performance des actions génère-t-elle des opportunités d’alpha ? 

Depuis plus de 50 ans, des études universitaires6 analysent la relation entre les surprises en matière de bénéfices et la performance des actions, et nos recherches confirment que cette relation se vérifie dans l’univers de la stratégie DataEdge. L’accélération des flux d’informations, leur plus grande disponibilité et l’utilisation croissante de données alternatives soulèvent des questions quant au potentiel d’alpha qui peut être extrait des surprises en matière de bénéfices.

Nous avons formulé une stratégie théorique7 visant à évaluer le potentiel d’alpha des surprises en matière de bénéfices au sein de l’univers de DataEdge. En bref, la stratégie adopte une position longue sur les surprises positives en matière de bénéfices et courte sur les surprises négatives, en se basant sur l’évolution historique des cours. Nous qualifions cette stratégie de « prévision parfaite », car il est impossible de la mettre en œuvre à partir des informations qui étaient publiques au moment de la construction du portefeuille. Cependant, même si la stratégie théorique ne peut être négociée, elle nous permet de comprendre le potentiel d’alpha, son comportement dans le temps, ainsi que l’ampleur des variations de cours en cas de nouvelles informations sur la situation comptable.

Les résultats de notre analyse ont montré qu’il existe un potentiel d’alpha significatif pour les stratégies capables de prédire les révisions de bénéfices. Le ratio d’information8 déduction faite des coûts de transaction varie de 3,5 à plus de 4 selon la période, et reste stable sur des périodes plus ou moins longues.

Sur la base de ces résultats et du taux de réussite moyen de nos prévisions en matière de révisions des bénéfices9, qui est proche de 70%, nous estimons que la stratégie devrait atteindre un ratio d’information de 1,6 selon les paramètres définis par l’étude de Grinold et Kahn10.

Cela confirme que les surprises en matière de bénéfices peuvent entraîner des mouvements de cours importants et offrir de nombreuses opportunités d’alpha, de notre point de vue.

 

5. Quelle est l’expertise de LOIM en matière de stratégies alternatives systématiques et quel cadre adoptez-vous ?

Dans le cadre de la stratégie DataEdge, nous combinons une recherche avancée sur les données alternatives avec une expertise en matière d’investissement systématique. En tant que gérants principaux du Fonds, nous disposons d’une expérience cumulée de 36 ans dans le domaine des stratégies alternatives systématiques. Nous travaillons avec l’équipe d’investissement quantitatif de LOIM, qui est composée de 21 professionnels de l’investissement et gère plus de 10 milliards de dollars11. Nous coopérons également avec un agrégateur de données pionnier qui entretient des liens étroits avec notre franchise 1798 Alternatives.

Notre cadre d’investissement différencié ne se contente pas de combiner des approches fondamentales et quantitatives Nous cherchons plutôt à isoler un alpha idiosyncratique pur en appliquant notre avantage informationnel à la sélection des titres. En définitive, nous créons un portefeuille à contre-courant et diversifié qui investit dans des titres pour lesquels nos modèles prévoient un écart potentiel importante par rapport aux attentes du consensus pour le marché.

Pour en savoir plus sur notre stratégie DataEdge, veuillez cliquer ici.

informations importantes.

Réservé aux investisseurs professionnels.
Le présent document est une communication d’entreprise et est exclusivement destiné aux investisseurs professionnels. 
Le présent document est une communication d’entreprise exclusivement destinée aux investisseurs professionnels et ne constitue pas une communication de marketing relative à un fonds, à un produit d’investissement ou à des services d’investissement dans votre pays. Le présent document ne constitue en aucun cas un conseil en matière d’investissement, de fiscalité, de comptabilité, ni un conseil professionnel ou juridique.
Le présent document a été publié par : 
Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited (ci-après « la Société »). La Société est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (« FCA ») et inscrite au registre de la FCA sous le numéro 515393. 
Le présent document est approuvé à la date de sa publication. La Société est regroupée au sein de la Division Lombard Odier Investment Management (« LOIM ») du Groupe Lombard Odier qui a participé à la préparation du présent document. LOIM est un nom commercial.
Toutes les opinions ou prévisions fournies sont valides à la date indiquée, peuvent être modifiées sans préavis, ne préjugent pas des résultats futurs et ne constituent pas une recommandation ou une offre de produits ou services d’investissement.
Le présent document est la propriété de LOIM. Il est fourni uniquement à titre d’information et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou dans son intégralité), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans un autre but sans l’autorisation écrite et préalable de LOIM. 
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels qui ont été approuvés par LOIM comme disposant des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document ; ou aux personnes que LOIM a expressément confirmées être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories de personnes susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer le présent document à LOIM ou de le détruire, et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans le présent document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu’ils soient. Le présent document contient les opinions de LOIM, à la date de publication ou de vérification de l’exhaustivité des informations qui y figurent, et aucune garantie ne peut être donnée pour toute perte ou tout dommage résultant de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis.
Le contenu du présent document de marketing n’a fait l’objet d’aucun examen de la part d’une quelconque autorité de surveillance dans une quelconque juridiction. Le présent document ne saurait constituer une offre ou une recommandation de souscrire un quelconque titre ou autre instrument financier ou produit.   
Il reflète les opinions de LOIM à la date de sa publication. Ces opinions et les informations exprimées dans le présent document ne prennent pas en compte la situation spécifique du destinataire. Pour cette raison, aucune garantie n’est donnée que les informations figurant dans le présent document sont adaptées ou pertinentes pour la situation personnelle de chaque investisseur. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque investisseur et est susceptible d’évoluer avec le temps. LOIM ne fournit pas de conseils fiscaux. 
Les informations et les analyses figurant dans le présent document proviennent de sources jugées fiables. LOIM fait tout son possible pour garantir que le contenu est créé de bonne foi et avec le plus grand soin, mais ne garantit pas l’actualité, l’exactitude, la validité, la fiabilité ou l’exhaustivité des informations contenues dans le présent document. LOIM ne garantit pas non plus que ces informations ne contiennent pas d’erreurs ou d’omissions et décline toute responsabilité en cas de perte ou de dommage résultant de leur utilisation. Toutes les informations, opinions et indications de prix peuvent être modifiées sans préavis. Le contenu provenant de tierces parties est libellé comme tel. LOIM décline toute responsabilité en cas de dommages indirects ou accessoires causés par l’utilisation dudit contenu ou survenus en lien avec l’utilisation dudit contenu. 
La source des données est indiquée si elle est connue. Sauf indication contraire, les données ont été préparées par LOIM. 
Produit ne convenant pas aux « Personnes américaines » : la présente communication d’entreprise n’est pas destinée à toute personne considérée comme une « Personne américaine » au sens du règlement S de la Loi, telle que modifiée, ou en vertu de la loi américaine Investment Company Act de 1940, telle que modifiée. Elle ne sera pas enregistrée en vertu de la loi Investment Company Act de 1940, ou en vertu de toute autre loi fédérale des Etats-Unis. Ni le présent document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une Personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, l’expression « Personne américaine » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des Etats-Unis d’Amérique, toute association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, toute société organisée en vertu des lois des Etats-Unis ou d’un Etat, d’un territoire ou d’une possession des Etats-Unis, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
 
Protection des données : il se peut que vous receviez cette communication parce que vous nous avez fourni vos coordonnées. Si tel est le cas, veuillez noter que nous sommes susceptibles de traiter vos données à caractère personnel à des fins de marketing direct. Pour de plus amples informations sur la politique de protection des données de Lombard Odier, veuillez consulter le site www.lombardodier.com/privacy-policy 
 
©2024 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.