white papers

Quelles sont les principales implications des investissements dans l’éolien et le solaire au niveau des entreprises ?

Quelles sont les principales implications des investissements dans l’éolien et le solaire au niveau des entreprises ?

Les points à retenir

  • Les pays les plus compétitifs et les plus complexes en matière d’exportations d’énergie éolienne et solaire ne dominent pas nécessairement le secteur de l’éolien et du solaire dans l’échantillon d’entreprises
  • Les sociétés de Chine, d’Inde, du Japon et de Thaïlande génèrent toutes plus de la moitié de leurs revenus sur leur marché intérieur, alors que pour les entreprises occidentales, ces chiffres sont nettement plus faibles
  • La Chine est en passe de devenir le plus grand marché de l’énergie éolienne et solaire

 

Les sociétés exclusivement spécialisées dans l’énergie éolienne et solaire sont de plus en plus prisées par les investisseurs désireux de participer à la transition vers une énergie propre, en raison de leur potentiel de croissance plus rapide et de leurs rendements plus élevés par rapport à d’autres types d’investissements dans les énergies renouvelables.

Le rapport exclusif de Lombard Odier – « Indicateurs prospectifs d’un monde plus écologique » élaboré en partenariat avec l’Université d’Oxford – analyse les implications des investissements dans l’énergie éolienne et solaire au niveau des entreprises Un échantillon mondial de grandes entreprises éoliennes et solaires a été constitué en vue d’identifier les sociétés spécialisées et non diversifiées les plus exposées aux secteurs de l’éolien et du solaire. L’examen de la chaîne de valeur des produits éoliens et solaires met en évidence les différentes activités associées à chaque technologie, de la fabrication de matériels en amont à la production d’électricité en aval.

 

Le paysage industriel

Le modèle a généré un échantillonnage de 93 entreprises constituant l’échantillon final du paysage des entreprises des secteurs éolien et solaire. L’échantillon est composé de sociétés de 19 pays, dont un grand nombre ont leur siège social en Chine et aux Etats-Unis, principalement dans les activités intermédiaires.

Les données relatives à la répartition des revenus par pays ont été recueillies pour chaque entreprise. Le tableau 1 montre les dix premiers pays de l’échantillon en termes de revenus générés par les entreprises éoliennes et solaires. Par exemple, en cumulant tous les revenus générés par chaque société de l’échantillon, 33% provenaient de produits éoliens et solaires vendus en Chine. La prédominance des marchés chinois et américain à cet égard se reflète dans le nombre d’entreprises de chaque pays présentes dans l’échantillon, avec respectivement 32 et 10 entreprises basées en Chine et aux Etats-Unis.

 

Tableau 1.

Pays

Part des revenus de
l’échantillon –
Energie éolienne et solaire (%)

Pays

Part des revenus de l’échantillon –
Energie solaire (%)

Pays

Part des revenus de l’échantillon –
Energie éolienne (%)

Chine

33,0

Chine

23,6

Chine

13,7

Etats-Unis

14,1

Etats-Unis

11,5

Etats-Unis

6,8

Japon

6,7

Japon

5,9

Inde

4,4

Inde

6,3

Thaïlande

3,6

Allemagne

3,1

Allemagne

4,5

Inde

3,0

Japon

2,2

Thaïlande

3,6

Canada

2,5

Canada

2,2

Corée du Sud

3,2

Corée du Sud

2,5

Italie

1,9

Canada

2,7

Allemagne

2,2

Suède

1,5

Espagne

2,6

Espagne

2,2

Royaume-Uni

1,2

Italie

2,4

Taïwan

2,0

France

1,1

Autres

20,9

Autres

34,0

Autres

54,9

 

 

Il s’avère que les pays les plus compétitifs et les plus complexes en matière d’exportations d’énergie éolienne et solaire ne dominent pas nécessairement le secteur de l’éolien et du solaire dans l’échantillon d’entreprises. Le tableau 2 illustre ce décalage. Comment s’expliquent les divergences apparentes entre le classement selon l’indice de complexité (IC) et la représentation au niveau des entreprises ?

Entre autres facteurs, les mesures de la compétitivité basées sur les données commerciales sont fondées sur l’importance relative de chaque produit dans les exportations d’un pays, alors que l’analyse effectuée au niveau des entreprises dans cette section pourrait bien être influencée par la taille de l’économie de chaque pays. Cela souligne l’importance de prendre en compte de multiples facteurs et indicateurs pour s’orienter dans le paysage de la compétitivité verte. Il convient également de noter que la localisation du siège social d’une entreprise peut souvent être différente de celle de ses activités de fabrication. En général, un pourcentage élevé des revenus d’une entreprise de l’échantillon provient du pays dans lequel l’entreprise a son siège. Par exemple, les entreprises dont le siège social est situé au Canada génèrent en moyenne 36% de leurs revenus au Canada. Il est intéressant de noter que cette tendance est beaucoup plus prononcée pour les entreprises asiatiques.

Les sociétés de Chine, d’Inde, du Japon et de Thaïlande génèrent toutes plus de la moitié de leurs revenus sur leur marché intérieur, alors que pour les entreprises occidentales, ces chiffres sont nettement plus faibles Dans l’ensemble, ces résultats semblent expliquer les différences entre les classements de l’IC et ceux des entreprises. L’Allemagne, qui affiche le meilleur classement par indice de complexité éolien et solaire, semble être la plus compétitive en matière d’exportation de produits de ce type. Il n’est donc guère surprenant que les entreprises ayant leur siège dans ce pays ne génèrent que 33% de leurs revenus sur leur marché intérieur. Le fait que les entreprises chinoises génèrent 85% de leurs revenus dans leur pays témoigne de la solidité du marché intérieur éolien et solaire de la Chine. Globalement, les pays dont l’IC éolien et solaire est inférieur peuvent néanmoins rester intéressants pour les investisseurs. Il se peut que l’expertise des entreprises soit simplement concentrée sur le marché intérieur. Une analyse plus approfondie pourrait se fonder sur les données de production nationale en complément des données d’exportation, dans le but de mieux comprendre cette dynamique.

Tableau 2.

Emplacement du siège social

Revenus générés par pays (%)

 

Canada

Chine

Allemagne

Inde

Italie

Japon

Espagne

Thailande

États Unis

Canada

36%

3%

6%

0%

0%

23%

1%

0%

5%

Chine

0%

85%

1%

1%

0%

1%

0%

0%

4%

Allemagne

1%

10%

33%

1%

4%

2%

1%

0%

16%

Inde

0%

0%

0%

97%

0%

0%

0%

0%

2%

Italie

0%

0%

7%

0%

67%

1%

1%

0%

2%

Japon

1%

4%

1%

2%

0%

69%

0%

2%

5%

Espagne

2%

1%

2%

2%

7%

0%

40%

0%

20%

Thailande

0%

0%

0%

0%

0%

13%

0%

79%

0%

États Unis

4%

7%

1%

1%

0%

4%

0%

0%

67%

Autres

1%

6%

4%

2%

1%

3%

3%

0%

19%

 

Marché chinois

La Chine étant en passe de devenir le plus grand marché de l’énergie éolienne et solaire, la comparaison des données financières de ses entreprises avec celles d’autres pays produit des résultats intéressants. Le tableau 3 fournit plus de détails sur les profils des entreprises, dans les segments intermédiaires et aval de la chaîne de valeur (les activités en amont ont été omises du fait de leur faible représentation dans l’échantillon). Les entreprises chinoises de fabrication de composants éoliens et solaires semblent être, en moyenne, plus grandes que les entreprises similaires d’autres pays, tout en se négociant à des primes plus élevées sur la base des ratios cours/bénéfice (PER). Toutefois, les entreprises éoliennes et solaires chinoises opérant en aval affichent des ratios de capitalisation plus élevés que dans d’autres régions.

 

Tableau 3.

 

Fabricants de composants
intermédiaires

Développement et production
en aval

Energie éolienne et solaire

Chine

Reste du monde

Chine

Reste du monde

Capitalisation boursière moyenne (en mia d’USD)

13,2

9,6

2

3,5

Ratio cours/capitaux propres moyen

108

16,2

17

58,4

Ratio de capitalisation moyen (dette/fonds propres)

0,38

0,42

0,72

0,58

Nombre d’entreprises

16

25

12

32

 

Le classement IC des pays en fonction des produits éoliens et solaires permet d’identifier les sociétés qui font figure de chefs de file et celles qui sont les mieux placées pour bénéficier d’une forte augmentation des capacités en énergie éolienne et solaire dans le cadre de la transition vers le « net-zéro ». Une étude des caractéristiques au niveau des entreprises permet d’obtenir plus de détails sur les opportunités d’investissement dans les entreprises éoliennes et solaires. L’utilisation des données sur la compétitivité des exportations et des données sur les entreprises, tant au niveau des pays que des sociétés, peuvent permettre aux investisseurs de s’orienter dans le paysage mondial de l’énergie éolienne et solaire, en rapide évolution.

Le rapport complet peut être téléchargé en cliquant sur le bouton de téléchargement.

informations importantes.

This document is issued by Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, authorised and regulated by the Financial Conduct Authority (the “FCA”), and entered on the FCA register with registration number 515393.
Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) is a trade name.
This document is provided for information purposes only and does not constitute an offer or a recommendation to purchase or sell any security or service. It is not intended for distribution, publication, or use in any jurisdiction where such distribution, publication, or use would be unlawful. This material does not contain personalized recommendations or advice and is not intended to substitute any professional advice on investment in financial products. Before entering into any transaction, an investor should consider carefully the suitability of a transaction to his/her particular circumstances and, where necessary, obtain independent professional advice in respect of risks, as well as any legal, regulatory, credit, tax, and accounting consequences. This document is the property of LOIM and is addressed to its recipient exclusively for their personal use. It may not be reproduced (in whole or in part), transmitted, modified, or used for any other purpose without the prior written permission of LOIM. This material contains the opinions of LOIM, as at the date of issue.
Neither this document nor any copy thereof may be sent, taken into, or distributed in the United States of America, any of its territories or possessions or areas subject to its jurisdiction, or to or for the benefit of a United States Person. For this purpose, the term "United States Person" shall mean any citizen, national or resident of the United States of America, partnership organized or existing in any state, territory or possession of the United States of America, a corporation organized under the laws of the United States or of any state, territory or possession thereof, or any estate or trust that is subject to United States Federal income tax regardless of the source of its income.
Source of the figures: Unless otherwise stated, figures are prepared by LOIM.
Although certain information has been obtained from public sources believed to be reliable, without independent verification, we cannot guarantee its accuracy or the completeness of all information available from public sources.
Views and opinions expressed are for informational purposes only and do not constitute a recommendation by LOIM to buy, sell or hold any security. Views and opinions are current as of the date of this presentation and may be subject to change. They should not be construed as investment advice.
No part of this material may be (i) copied, photocopied or duplicated in any form, by any means, or (ii) distributed to any person that is not an employee, officer, director, or authorised agent of the recipient, without Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited prior consent. In the United Kingdom, this material is a marketing material and has been approved by Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited  which is authorized and regulated by the FCA. ©2022 Lombard Odier IM. All rights reserved