Entretien avec Iain Lindsay, notre partenaire dans le cadre de la gestion du fonds Global Climate Bond

investment viewpoints

Entretien avec Iain Lindsay, notre partenaire dans le cadre de la gestion du fonds Global Climate Bond

L’équipe d’experts chargée de la gestion du fonds Global Climate Bond s’est étoffée d’un nouveau talent, Iain Lindsay, un spécialiste des obligations comptant plus de 30 ans d’expérience. Iain Lindsay vient de rejoindre Affirmative Investment Management (AIM), avec qui nous gérons en partenariat ce fonds axé sur l’impact.

Le fonds Global Climate Bond vise à surperformer en finançant des activités permettant d’atténuer et de s’adapter au changement climatique. Il a récemment été récompensé par le prestigieux label Towards Sustainability de Febelfin1. Iain a rejoint AIM en qualité de membre du Management Committee et de co-président du Comité d’investissement. Dans l’entretien qui suit, il partage avec nous ses idées pour investir avec succès dans le segment obligataire et les enseignements qu’il a tirés de sa carrière.

 

1. Qu’est-ce qui vous a incité à rejoindre AIM et à reprendre du service ?

Plusieurs facteurs m’ont incité à quitter le confort de ma retraite, qui n’aura finalement pas duré très longtemps. J’ai été attiré par l’accent particulier que met la société sur l’investissement durable, les compétences qu’elle regroupe, la simplicité et la limpidité du processus d’investissement, la liberté de façonner notre avenir et celui du secteur, ainsi que par la culture de collaboration, d’entrepreneuriat et de respect qui la régit. Notre équipe est animée par une intention sincère de faire ce qui est bon pour nos clients.

 

2. Qu’est-ce qui fait le succès d’un placement obligataire sur le long terme ?

Le succès d’un gérant obligataire sur le long terme dépend de quatre éléments principaux : un processus d’investissement éprouvé, une exécution disciplinée, l’auto-questionnement et l’ouverture d’esprit. L’objectivité est un facteur essentiel et, à cet égard, les professionnels des placements doivent être bien conscients de leurs biais comportementaux. L’ouverture de l’équipe à la discussion et au débat, la capacité à se remettre en question et à accepter les défis, à encourager différents points de vue, à rechercher l’information et à ne pas se contenter des informations toutes prêtes sont des qualités humaines indispensables.

 

3. En quoi cela génère-t-il des rendements financiers sur la durée ?

Les rendements financiers sont générés grâce à l’application disciplinée du processus d’investissement. Le processus doit permettre de mettre en exergue les opportunités d’investissement attractives, mais l’identification de telles opportunités n’est que le début. La création de valeur exige une exécution rigoureuse tout au long du cycle de vie de l’investissement, de son début jusqu’à sa fin, en passant par les revues régulières. Une performance consistante sur le long terme suppose également d’être ouvert en permanence à des opportunités d’investissement nombreuses et variées. Cela revient à jouer à un « jeu des nombres » consistant à miser sur plusieurs investissements de taille relativement modeste plutôt que sur un nombre limité d’investissements concentrés et de grande envergure.

 

4. En 30 ans d’activité sur les marchés obligataires, vous avez été témoin de plusieurs cycles. En vous basant sur votre expérience, où décelez-vous des opportunités et quels sont, selon vous, les domaines où il faut faire preuve de prudence dans le contexte actuel de faiblesse des rendements ?

L’expérience m’a enseigné que chaque cycle de marché est particulier et que les belles opportunités d’investissement sont parfois cachées ou méconnues.

Les facteurs macroéconomiques resteront incontestablement les principaux déterminants des rendements obligataires, des spreads de crédit et de la valeur des monnaies. Cependant, la capacité à anticiper les changements structurels qui influencent ces paramètres de marché peut permettre de profiter d’opportunités attractives. Les comportements sociaux, le rôle de l’Etat, la résilience macroéconomique et la manière de consommer l’information sont quatre exemples de changements structurels qui peuvent avoir un impact sur les flux de capitaux. Se limiter à la seule analyse historique peut être contreproductif pour dénicher des opportunités attractives.

L’alourdissement rapide de la dette souveraine dernièrement, les faibles niveaux d’inflation, les limites budgétaires, la prudence des entreprises et des ménages et la liquidité excédentaire sur le marché sont autant d’éléments qui créent un contexte captivant pour investir. Aujourd’hui, l’incertitude se manifeste plus par des épisodes de variations fortes et de courte durée que par un bruit de marché quotidien. La notion d’actif sans risque est remise en cause. Or, il fut un temps où des rendements négatifs étaient inimaginables.

La notion même d’opportunité d’investissement « attractive » a évolué. L’augmentation rapide de l’offre et de la demande d’obligations émises pour soutenir des projets environnementaux et sociaux est devenue un facteur clé en matière de sélection des placements, influençant les rendements économiques anticipés. Le simple échange de capital entre l’investisseur et l’emprunteur ne suffit plus. En effet, les investisseurs accordent de plus en plus d’importance à la manière dont leur capital est utilisé et à qui il est prêté.

Dans ce contexte, les titres émis par les entreprises de plus en plus nombreuses et diverses qui accompagnent la transition vers la durabilité économique et sociale offriront sans doute quelques-unes des meilleures opportunités d’investissement. Ces émetteurs devraient ainsi être les champions de la prochaine génération.

 

5. Quel est le principal enseignement que vous retirez de votre carrière ?

Je dirais que c’est l’importance du travail d’équipe et de la camaraderie. Pour réussir, vous devez avoir confiance dans le jugement professionnel de ceux qui vous entourent, et vous devez gagner la confiance des autres. Il ne faut jamais perdre de vue sa mission pour être à même de répondre aux objectifs d’investissement et, plus généralement, aux besoins des clients. Ne pas se limiter à la lettre, mais s’attacher surtout à l’esprit de la loi ou de la réglementation à laquelle vous êtes soumis. Il ne s’agit pas de savoir « ce que vous pouvez faire », mais « ce que vous devez faire ».

 

6. Dites-nous une chose que nous ne savons pas sur vous, mais que nous devrions savoir selon vous.

J’aurais dû être agriculteur. J’ai grandi dans une ferme, entouré de vaches et de moutons, avec mes parents et mes trois frères. J’étais particulièrement intéressé par l’élevage, et la Galloway ceinturée est ma racine bovine préférée.

 

informations sur le compartiment.

LO Funds - Global Climate Bond

important information.

DOCUMENT DESTINE AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT
Ce document marketing est publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social au 291, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg, autorisée et supervisée par la CSSF en qualité, d’une part, de Société de gestion au sens du chapitre 15 de la Loi du 17 décembre 2010 concernant les organismes de placement collectif et de la Directive européenne 2009/65/EC (UCITS), telle que modifiée et, d’autre part, en qualité de gestionnaire de fonds d’investissements alternatifs au sens de la Loi du 12 Juillet 2013 comme modifiée de temps en temps et de la Directive européenne 2011/61/EU (AIFMD). L’objectif de la Société de gestion est la création, la promotion, l’administration, la gestion et la commercialisation d’OPCVM luxembourgeois et étrangers, de fonds d’investissement alternatifs ("FIA") et d’autres fonds réglementés, véhicules de placement collectif ou autres véhicules d’investissement.
Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peut être envoyé, emporté ou distribué aux Etats-Unis d'Amérique, l’un de ses territoires ou possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à l'intention d'une "Personne des Etats-Unis" (US Person). A cet effet, le terme "Personne des Etats-Unis" désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des Etats-Unis d'Amérique, tout partnership organisé ou existant dans un état, territoire ou possession des Etats-Unis d'Amérique, une société soumise au droit des Etats-Unis d'Amérique ou d'un état, territoire ou possession des Etats-Unis d'Amérique, ou toute propriété ou trust soumis à l'impôt fédéral des Etats-Unis d'Amérique quel que soit la source de ses revenus.
Le label "Towards sustainability" est basé sur des règles quantitatives et qualitatives spécifiques appelées "Quality Standards". Il exige l'exclusion du financement d'un nombre limité de pratiques qui sont largement considérées comme non durables. La norme de qualité ne stipule pas comment les exigences doivent être remplies dans la pratique : cela est laissé à l'expertise du responsable du produit. La norme prévoit un mélange d'exclusion, d'impact, d'engagement, de transparence et de responsabilité. L'équilibre de ces éléments et les exigences spécifiques associées, évolueront et seront adaptées au fil du temps pour refléter l'évolution des attentes des investisseurs et des besoins de la société, ainsi que la traduction législative de ces besoins et attentes. En tant que telle, la norme de qualité n'est pas fixe et doit être évaluée régulièrement dans un contexte multipartite. Le contrôle indépendant exercé par l'Agence centrale de labellisation (CLA) protège l'intégrité de la norme de qualité et du label, et gérera leur développement continu.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. Au Luxembourg, ce document est utilisé à des fins de promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., qui est autorisée et réglementée par la CSSF.
©2021 Lombard Odier IM. All rights reserve