La santé, notre seule richesse

investment viewpoints

La santé, notre seule richesse

Henk Grootveld - Head of Trends Investing

Henk Grootveld

Head of Trends Investing

L’investissement est toujours lié à une vision de l’avenir et l’incertitude actuelle semble avoir atteint un sommet historique en raison de la pandémie de COVID-19. Étant donné que le dernier confinement en Occident remonte à 1666, une ère où les banques centrales n’existaient pas, il n’est pas certain que les mesures de relance de grande ampleur mises en place par les gouvernements et les banques centrales soient suffisantes pour éviter une dépression économique.

Les marchés actions ont rebondi après les creux de mars et les investisseurs ont apparemment revu leur copie, renouant avec l’optimisme. Bien que la plupart des entreprises abaissent ou annulent leurs prévisions de bénéfices, les analystes financiers semblent majoritairement se concentrer sur la reprise économique avant que la profondeur et le moment du creux ne soient connus. Si les scientifiques du secteur de la santé ont des opinions très différentes, la majeure partie d’entre eux s’attend à une deuxième et une troisième vagues d’infections au coronavirus en l’absence d’un vaccin pleinement efficace. L’hebdomadaire The Economist a souligné que s’attendre à ce qu’un vaccin soit approuvé dans les 12 prochains mois est aussi techniquement improbable que d’envoyer une personne sur Mars dans le même délai. Sauf contretemps, il pourrait être théoriquement possible de le lancer en 12 mois. Néanmoins, il faudra, quoi qu’il en soit, encore une année pour se rendre sur Mars ou pour produire 7,5 milliards de vaccins.

Lénine a dit un jour : « Il y a des décennies où rien ne se passe et des semaines où des décennies se produisent ». La pandémie a clairement illustré son point de vue, car des événements qui s’étendent généralement sur des décennies se sont produits en l’espace de quelques semaines. Face à une telle incertitude, nous axons nos stratégies d’investissement sur les tendances de long terme qui semblent les plus susceptibles de perdurer ou, mieux encore, de connaître une accélération. L’histoire a montré qu’une crise, à l’instar d’une guerre, d’une dépression, ou dans le cas présent, d’une pandémie, stimule l’innovation à grande échelle. Le Projet Manhattan n’aurait probablement pas vu le jour sans la Seconde Guerre mondiale. Le programme Apollo n’aurait pas non plus mis un Homme sur la Lune sans le contexte de la guerre froide. Même la loi de la gravité n’aurait peut-être pas été découverte aussi tôt si Isaac Newton n’avait pas été mis en quarantaine pour éviter la peste noire. Une crise majeure a une action maïeutique et accélère des tendances, certes, déjà présentes dans la société, mais qui sont encore à un stade embryonnaire.

Nous nous attendons à ce que la pandémie actuelle agisse de la même manière et à ce que plusieurs tendances de long terme entrent dans une phase de croissance exponentielle. Avoir à nouveau l’impression que la santé constitue notre seule véritable richesse, voilà ce qui est le plus important. En confinant les populations, les gouvernements ont privilégié la santé à la croissance du PIB. Nous pensons que les initiatives visant à améliorer le système de santé à moindre coût auront le vent en poupe au cours de la prochaine décennie. Cet article développe quatre tendances motivées par le leitmotiv « une meilleure santé à moindre coût ». Ces tendances auront selon nous un impact fort sur l’économie en général, et sur le secteur de la santé en particulier.

Les tendances sont les suivantes :

  1. Une accélération du pas vers la e-santé

  2. Un mode de vie sain comme outil de prévention ultime

  3. Un engagement gouvernemental accru et des marges record

  4. Une évolution des modes de consommation.

Health-wealth-White-Paper-cover-for-web-button.jpg

Télécharger le whitepaper

Nous pensons que les initiatives visant à améliorer le système de santé à moindre coût auront le vent en poupe au cours de la prochaine décennie. Cet article développe quatre tendances motivées par le leitmotiv « une meilleure santé à moindre coût ». Ces tendances auront selon nous un impact fort sur l’économie en général, et sur le secteur de la santé en particulier.

 

 Lire le whitepaper dans son intégralité

informations importantes.

Le présent document a été émis par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., société anonyme de droit luxembourgeois, dont le siège social est situé au 291, route d'Arlon, L-1150 Luxembourg. La société est autorisée et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) en qualité de Société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/CE (telle qu’amendée) et la Directive européenne 2011/61/UE sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (Directive AIFM). Les objectifs de la Société de gestion sont la création, la promotion, l’administration, la gestion et le marketing d’OPCVM, de fonds d’investissement alternatifs (AIF), d’autres fonds réglementés, de véhicules de placement collectif ou d’autres véhicules luxembourgeois et étrangers, ainsi que l’offre de services de gestion de portefeuille et de conseil en investissement.
Lombard Odier Investment Managers (« LOIM ») est un nom commercial.
Ce document est fourni exclusivement à des fins d’information et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’achat ou de vente d’une valeur mobilière ou d’un service. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure une transaction, l’investisseur doit examiner avec soin si celle-ci est adaptée à sa situation personnelle et, si besoin, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou dans son intégralité), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM à la date de publication.
Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peuvent être envoyés, amenés ou distribués aux États-Unis d’Amérique, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumis à leur juridiction, ou à l’attention ou dans l’intérêt d’un ressortissant américain (US Person). À cet effet, le terme « ressortissant » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des États-Unis d’Amérique, tout partenariat organisé ou existant dans un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, toute société de capitaux soumise au droit des États-Unis d’Amérique ou d’un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, ou toute propriété ou tout trust soumis à l’impôt fédéral des États-Unis d’Amérique, quelle que soit la source de ses revenus.
Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par LOIM.
Bien que certaines informations proviennent de sources publiques réputées fiables, en l’absence de vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et leur exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont exprimés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. © 2020 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.