La reprise, synonyme d’opportunités

white papers

La reprise, synonyme d’opportunités

Yannik Zufferey, PhD - Chief Investment Officer, Fixed Income

Yannik Zufferey, PhD

Chief Investment Officer, Fixed Income
Philipp Burckhardt, CFA - Fixed Income Strategist

Philipp Burckhardt, CFA

Fixed Income Strategist
Jamie Salt, CFA - Fixed Income Research Analyst

Jamie Salt, CFA

Fixed Income Research Analyst

Après une année 2020 marquante, qui sera mentionnée dans livres d’histoire, nos regards sont rivés vers une nouvelle année qui promet d’être riche en nouveaux défis et opportunités dans l’univers obligataire.

Notre scénario de référence table sur un calendrier vaccinal déployé sans encombre, ainsi qu’un retour à la normalité économique en 2021, soutenu par des politiques monétaire et budgétaire exceptionnellement conciliantes. Ce panorama devrait se révéler favorable aux actifs risqués et leur permettre ainsi de poursuivre en 2021 le rebond initié au second semestre 2020.

La mise en œuvre simultanée des politiques monétaire et budgétaire revêt un caractère essentiel pour soutenir un niveau d’endettement structurellement plus élevé. Bien que cela soit bénéfique aux marchés financiers, les taux toutes échéances confondues resteront plus bas pour les années à venir. Toutefois, si le maintien de faibles taux est un impératif, tout facteur exogène menaçant la plausibilité du mix politique constitue un facteur de risque majeur. Une résurgence potentielle de l’inflation apparaît selon nous comme la menace la plus évidente dans ce cas, et les allocations obligataires devraient notamment en tenir compte.

Une gestion active soutenue par une analyse rigoureuse du crédit, de la durabilité et des facteurs macroéconomiques sera impérative pour débloquer le fort potentiel de performance des titres à revenu fixe en 2021

Nous continuons à défendre la durabilité comme un élément stratégique de la sélection des actifs dans l’univers obligataire. Nous entrevoyons un potentiel continu d’atténuation des risques idiosyncrasiques grâce à une analyse de la durabilité plus innovante, ainsi que des opportunités d’alpha dans la transition des obligations d’entreprise et souveraines vers le modèle économique CLIC™, acronyme anglais des termes Circular (circulaire), Lean (efficient), Inclusive (inclusif) et Clean (propre).

Les obligations d’État demeurent une composante clé de l’allocation d’actifs à revenu fixe pour l’année à venir. Tout potentiel de perte maximal source d’inquiétude devrait selon nous être plafonné via une intervention de la banque centrale, tandis que le rôle de cette dernière en matière de capacité de protection contre les baisses reste pertinent et attrayant. Nous apprécions également la perspective d’opportunités actives au sein de marchés plus récents, en pleine croissance et à plus fort potentiel aux fins de portage, tels que la Chine.

Nous sommes optimistes quant aux perspectives à moyen terme des crédits aux entreprises et plébiscitons leur dimension « portage ». Le haut rendement, en particulier les titres notés BB, et la dette subordonnée offrent des opportunités de valeur relative intéressantes, ainsi qu’un potentiel supplémentaire de resserrement des écarts, susceptibles de renouer avec les niveaux observés avant la pandémie pour certains titres et secteurs.

De même, les titres à revenu fixe sur les marchés émergents sont favorisés par la chasse aux rendements et, par conséquent, le fort sentiment positif observé au cours des derniers mois de l’année devrait se poursuivre en 2021, tant pour les obligations d’entreprise que pour les titres souverains. Nous soulignons toutefois la probabilité de fortes variations en termes de rythmes de reprise économique au sein des divers marchés émergents, car le calendrier de mise sur le marché du vaccin contre le Covid-19 variera grandement d’une région à l’autre. En outre, l’hypertrophie des bilans budgétaires pourrait constituer un problème supplémentaire, laissant le canal des changes comme un point de préoccupation possible pour les marchés émergents vulnérables.

L’année 2021 devrait être une année positive pour les actifs à risque. Toutefois, au vu des valorisations actuelles, une allocation d’actifs et une sélection de titres innovantes et habiles seront essentielles pour générer de l’alpha et compenser la faiblesse du bêta et de l’exposition au risque systémique (carry). Par conséquent, une gestion active soutenue par une analyse rigoureuse du crédit, de la durabilité et des facteurs macroéconomiques sera impérative pour débloquer le fort potentiel de performance des titres à revenu fixe en 2021.

 

Informations importantes.

Le présent document a été émis par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., société anonyme de droit luxembourgeois, dont le siège social est situé au 291, route d'Arlon, L-1150 Luxembourg. La société est autorisée et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) en qualité de Société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/CE (telle qu’amendée) et la Directive européenne 2011/61/UE sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (Directive AIFM). Les objectifs de la Société de gestion sont la création, la promotion, l’administration, la gestion et le marketing d’OPCVM, de fonds d’investissement alternatifs (AIF), d’autres fonds réglementés, de véhicules de placement collectif ou d’autres véhicules luxembourgeois et étrangers, ainsi que l’offre de services de gestion de portefeuille et de conseil en investissement.
Lombard Odier Investment Managers (« LOIM ») est un nom commercial.
Ce document est fourni exclusivement à des fins d’information et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’achat ou de vente d’une valeur mobilière ou d’un service. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure une transaction, l’investisseur doit examiner avec soin si celle-ci est adaptée à sa situation personnelle et, si besoin, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou dans son intégralité), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM à la date de publication.
Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peuvent être envoyés, amenés ou distribués aux États-Unis d’Amérique, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumis à leur juridiction, ou à l’attention ou dans l’intérêt d’un ressortissant américain (US Person). À cet effet, le terme « ressortissant » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des États-Unis d’Amérique, tout partenariat organisé ou existant dans un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, toute société de capitaux soumise au droit des États-Unis d’Amérique ou d’un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, ou toute propriété ou tout trust soumis à l’impôt fédéral des États-Unis d’Amérique, quelle que soit la source de ses revenus.
Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par LOIM.
Bien que certaines informations proviennent de sources publiques réputées fiables, en l’absence de vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et leur exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont exprimés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. © 2021 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.