white papers

    Crédit : rendons à César ce qui est à César

    Crédit : rendons à César ce qui est à César
    Anando Maitra, CFA - Head of Systematic Research

    Anando Maitra, CFA

    Head of Systematic Research
    Ashton Parker - Head of Credit Research

    Ashton Parker

    Head of Credit Research
    Jamie Salt, CFA - Fixed Income Research Analyst

    Jamie Salt, CFA

    Fixed Income Research Analyst

    Le marché des obligations d’entreprise présente aujourd’hui des perspectives d’investissement très intéressantes.

    Le marché a essuyé un fort courant vendeur sur tous les secteurs dans une course aveugle aux liquidités qui a découplé les valorisations des fondamentaux. Malgré les prévisions de hausse notable des défauts à la suite de la soudaine mise à l’arrêt de l’économie, le soutien gouvernemental sans précédent devrait selon nous contribuer à en atténuer la progression, en particulier pour les titres à haut rendement de meilleure qualité, pour lesquels la Réserve fédérale joue désormais le rôle du filet de sécurité.

    Le risque de défaut a généralement été surestimé par les spreads de crédit dans le passé. Nous constatons que même à ces niveaux de défaut en période de tension, ces spreads de crédit font plus que compenser les défauts au sein des indices obligataires standard.

    Les investisseurs de long terme capables de se projeter au-delà de la situation actuelle pourraient choisir des titres mal valorisés aujourd’hui, aux fondamentaux solides, et atteindre ce faisant des objectifs de rendement plus élevés à cette occasion.

     

    Quelles sont les opportunités en présence ?

    À l’heure où nous rédigeons cet article, il s’agit du crédit crossover, du crédit libellé en francs suisses et des obligations convertibles.

    Les prix observés dans le segment crossover BBB à BB reflètent, à notre avis, l’attrait considérable du crédit mondial. L’offre plus importante d’anges déchus constitue selon nous une bonne opportunité, ces derniers ayant tendance à surperformer leurs pairs post déclassement — un processus susceptible de s’accélérer sur le marché que nous connaissons aujourd’hui, étant donné que les achats des banques centrales se font dans cette poche.

    Le retour à un rendement positif généralisé pour le crédit libellé en francs suisses est un phénomène qui n’avait pas été observé depuis des années. Fin février, environ 94 % des composantes de l’indice SBI (AAA-BBB) affichaient un rendement négatif. Cependant, à la fin du mois de mars, 63 % d’entre elles étaient revenues en territoire positif.

    Certains pans du marché des obligations convertibles mondial se comportent désormais comme des obligations ordinaires, à ceci près qu’elles offrent des rendements plus élevés que le crédit classique de même séniorité et du même émetteur, tout en incluant une option de conversion en actions.

    Les marchés du crédit pourraient manifestement permettre aux gérants spécialisés et actifs de générer de l’alpha, tandis que les investisseurs de long terme pourraient enfin remédier à la problématique des faibles rendements de ces dernières années.

    informations importantes.

    DOCUMENT DESTINE AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT
    Le présent document a été émis par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., société anonyme de droit luxembourgeois, dont le siège social est situé au 291, route d'Arlon, L-1150 Luxembourg. La société est autorisée et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) en qualité de Société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/CE (telle qu’amendée) et la Directive européenne 2011/61/UE sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (Directive AIFM). Les objectifs de la Société de gestion sont la création, la promotion, l’administration, la gestion et le marketing d’OPCVM, de fonds d’investissement alternatifs (AIF), d’autres fonds réglementés, de véhicules de placement collectif ou d’autres véhicules luxembourgeois et étrangers, ainsi que l’offre de services de gestion de portefeuille et de conseil en investissement.
    Lombard Odier Investment Managers (« LOIM ») est un nom commercial.
    Ce document est fourni exclusivement à des fins d’information et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’achat ou de vente d’une valeur mobilière ou d’un service. Il n’est pas destiné à être distribué, publié ou utilisé dans une juridiction où une telle distribution, publication ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure une transaction, l’investisseur doit examiner avec soin si celle-ci est adaptée à sa situation personnelle et, si besoin, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou dans son intégralité), transmis, modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM à la date de publication.
    Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peuvent être envoyés, amenés ou distribués aux États-Unis d’Amérique, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumis à leur juridiction, ou à l’attention ou dans l’intérêt d’un ressortissant américain (US Person). À cet effet, le terme « ressortissant » désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des États-Unis d’Amérique, tout partenariat organisé ou existant dans un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, toute société de capitaux soumise au droit des États-Unis d’Amérique ou d’un État, territoire ou possession des États-Unis d’Amérique, ou toute propriété ou tout trust soumis à l’impôt fédéral des États-Unis d’Amérique, quelle que soit la source de ses revenus.
    Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par LOIM.
    Bien que certaines informations proviennent de sources publiques réputées fiables, en l’absence de vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et leur exhaustivité.
    Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont exprimés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement.
    Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A. © 2020 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.