Les rouages d’une stratégie multi-actifs

investment viewpoints

Les rouages d’une stratégie multi-actifs

Alain Forclaz - Gérant de portefeuilles clients

Alain Forclaz

Gérant de portefeuilles clients

Dans cet entretien, Alain Forclaz, gérant du portefeuille client, présente les éléments principaux de la stratégie multi-actifs de LOIM : optimisation des allocations, mise en avant des instruments liquides, contrôle des pertes et ajustement aux différents profils de risque et de rendement.

 

Quel est le but de cette stratégie multi-actifs ?

Notre but premier est de générer des rendements stables au cours des différents cycles au moyen d’investissements liquides. Afin d’assurer cette stabilité, nous cherchons à limiter les pertes en faisant de la protection du capital 1 notre priorité et en essayant d’éviter de potentielles baisses. Pour ce faire, nous nous efforçons de diversifier notre portefeuille, notamment en définissant un vaste univers d’investissement, en évitant une trop grande concentration lors de l’allocation des actifs, en ajoutant de nouvelles sources de rendement et en utilisant les liquidités de manière active. Ces dernières sont, selon nous, les actifs les moins corrélés lors de périodes difficiles et permettent de contrôler activement les pertes.

 

De quelle manière adaptez-vous votre stratégie multi-actifs aux différents profils de risque et de rendement ?

Notre approche vise à générer des rendements solides ajustés au risque en sélectionnant des titres ayant un ratio de Sharpe compris entre 0,7 et 1. Il s’agit d’un facteur clé qui permet d’accroître la polyvalence de notre stratégie. Ainsi, avec cette même approche, nous sommes en mesure de proposer différents profils de risque et de rendement dans le cadre de notre offre All Roads : la performance ciblée se situe entre +2 % et +8 % en liquidités, notre principal fonds se trouvant au milieu (entre +3 % et +5 % en liquidités)2. Dans tous les cas, nous opérons dans les limites d’un budget de risque clairement établi, qui consiste en un maximum de douze mois consécutifs de pertes. Pour nos trois profils de risque et de rendement, les pertes maximales s’élèvent à 5, 10 et 17,5 %.

Ces profils sont adaptés aux différents objectifs et préférences des investisseurs, une solution unique ne convenant pas forcément à tout le monde. Cette flexibilité permet à notre gamme de fonds d’adopter différents rôles : substitut aux titres à revenu fixe ou aux actions, ou stratégie multi-actifs dans un seul et unique portefeuille. Pour ce qui est de ce troisième rôle, All Roads représente 25 % du portefeuille du fonds de pension de LOIM.

 

Pourquoi avez-vous opté pour un univers d’investissement liquide ?

Nous pensons que les liquidités sont essentielles pour gérer les pertes de façon active. All Roads convient aux investisseurs dont l’horizon d’investissement est à court/moyen terme (habituellement entre 1 et 3 an(s)), ce qui est selon nous optimal pour une allocation principale. À notre avis, les investisseurs ayant un horizon d’investissement à plus long terme devraient tirer profit des opportunités offertes par les catégories d’actifs illiquides. Celles-ci n’ont toutefois pas leur place dans une allocation principale.

Grâce à cette approche multi-actifs, nous pouvons sélectionner nos titres parmi les nombreux instruments appartenant à l’univers d’investissement. Ainsi, nous investissons dans des actions, des dettes souveraines, des crédits et des matières premières, la plupart du temps au moyen de produits dérivés liquides (contrats à terme standardisés et swaps), qui comptent désormais parmi les instruments les plus liquides des marchés financiers.

 

Comment faites-vous face aux risques découlant des cycles économiques ? Comment trouvez-vous de nouvelles sources de rendement ?

L’une des seules certitudes qu’on a lorsque l’on investit, c’est qu’il y aura des changements économiques. Ces changements auront toujours des répercussions imprévisibles et pourraient compromettre notre objectif d’investissement, qui consiste à générer une performance solide. Nous optons donc pour une exposition équilibrée, afin de mieux faire face aux différents cycles économiques. Autrement dit, notre allocation stratégique tient compte des réactions potentielles des actifs à une expansion ou un ralentissement économiques, ou encore à des variations inattendues de l’inflation. Par conséquent, nous cherchons à répartir l’impact de ces scénarios sur le portefeuille.

Heureusement, les primes de risque réagissent souvent de manière assez prévisible dans de tels cas. Face à une expansion économique, par exemple, ce sont les actions qui offrent les primes les plus intéressantes. À l’inverse, les crédits et la duration sont les variables les plus sensibles aux ralentissements. Enfin, les obligations et les matières premières liées à l’inflation représentent les meilleures opportunités d’investissement lorsque l’inflation est en hausse.

Aussi, nous cherchons à générer des rendements additionnels au moyen de nouvelles sources qui ne dépendent pas du cycle économique, mais exploitent plutôt des biais de comportement ou des inefficacités du marché, telles que le portage et les stratégies multi-actifs. Dans le cadre de la combinaison d’actifs multiples, nous privilégions les marchés présentant une croissance positive plutôt que négative. Pour ce qui est du portage, nous optons pour des titres à rendement plutôt élevé. Par le passé, le portage et les stratégies multi-actifs ont généré de la valeur ajoutée pour les investisseurs, et ce sur de longues périodes3. Par ailleurs, les stratégies multi-actifs permettent d’accroître la diversification du portefeuille en cas d’effondrement des marchés actions.

Ajouter de nouvelles sources de rendements est essentiel pour les accroître – surtout quand ils s’avèrent insuffisants –, et ne porte en aucun cas préjudice aux liquidités. Au contraire, cette méthode tire profit des inefficacités du marché et contribue ainsi à diversifier le portefeuille.

 

Comment contrôlez-vous les pertes ?

Tous les modèles d’allocation d’actifs (qu’ils soient systématiques, discrétionnaires, basés sur le risque ou basés sur le capital) peuvent être confrontés à des conditions difficiles sur le marché, voire parfois échouer. Pour protéger les portefeuilles de ces écueils, nous sommes convaincus qu’il convient d’y intégrer des mesures de contrôle des risques.

Cette partie du processus est bien distincte de l’allocation d’actifs à proprement parler. Elle consiste à définir au préalable un budget de risque, qui reflètera la tolérance au risque de l’investisseur. Cette étape, que nous appelons la gestion dynamique des pertes, constitue l’un des fondements de notre philosophie.

Pour simplifier : nous pouvons diminuer ou augmenter l’exposition globale au risque en nous basant sur la dynamique du marché, toujours en poursuivant l’objectif de protéger le capital. Cette stratégie implique de réduire l’exposition au risque du portefeuille et d’augmenter les liquidités en cas de pertes. Nous adaptons également l’exposition au risque afin de profiter des redressements, ou au contraire d’atténuer les faiblesses du marché. Enfin, nous intégrons des stratégies de couverture pour nous exposer à la volatilité par le biais de positions longues, afin d’amortir les chocs brutaux subis par le portefeuille.

 

Quels sont les trois mots qui décrivent le mieux votre approche multi-actifs ?

Flexibilité, dynamisme et polyvalence.

 

Pour de plus amples informations sur les termes utilisés, veuillez consulter notre lexique.

sources.

1Rien ne garantit que la protection du capital visée soit atteinte dans le cadre de la construction du portefeuille.

2L’objectif de profil performance/risque constitue un but pour la construction du portefeuille. Ce rapport performance/risque visé ne correspond pas au rapport performance/risque passé et peut ne pas correspondre non plus au rapport performance/risque réel futur. La performance cible s’entend brute de frais. Le total des frais sur encours (TER) pour les différences catégories d’actions s’élève entre 0,08 % à 2,34 %. La catégorie d’actions S affiche un TER de 0,08 %, la catégorie R de 2,34 %, la catégorie I de 0,66 %, la catégorie N de 0,70 %, la catégorie M de 0, 85 % et la catégorie P de 1,30 %.

3 Source : Bloomberg, calculs de LOIM. À titre purement indicatif. Les performances passées ne sauraient garantir les résultats futurs. Données pour la période allant de 1977 à 2017.

information importante.

DOCUMENT DESTINE AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS UNIQUEMENT

Ce document est publié par Lombard Odier Funds (Europe) S.A., une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social au 291, route d’Arlon, L-1150 Luxembourg, autorisée et supervisée par la CSSF en qualité, d’une part, de Société de gestion au sens du chapitre 15 de la Loi du 17 décembre 2010 concernant les organismes de placement collectif et de la Directive européenne 2009/65/EC (UCITS), telle que modifiée et, d’autre part, en qualité de gestionnaire de fonds d’investissements alternatifs au sens de la Loi du 12 Juillet 2013 comme modifiée de temps en temps et de la Directive européenne 2011/61/EU (AIFMD). L’objectif de la Société de gestion est la création, la promotion, l’administration, la gestion et la commercialisation d’OPCVM luxembourgeois et étrangers, de fonds d’investissement alternatifs ("FIA") et d’autres fonds réglementés, véhicules de placement collectif ou autres véhicules d’investissement.

Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.

Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.

Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu'ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.

Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l'actualité, l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l'utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.

Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.

Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.

Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.

Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l'achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.

Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Funds (Europe) S.A.

© 2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés