L'environnement incertain favorable aux obligations convertibles

investment viewpoints

L'environnement incertain favorable aux obligations convertibles

Maxime Perrin - Client Portfolio Manager

Maxime Perrin

Client Portfolio Manager

Dans le contexte actuel d’incertitudes, les obligations convertibles peuvent constituer une classe d’actifs intéressante. Leur profil de performance asymétrique offre aux investisseurs la possibilité de participer à la performance des marchés d’actions, tout en leur offrant une protection1 contre la baisse des actions grâce à leur composante obligataire. Plusieurs facteurs plaidant en faveur de cette asymétrie pourraient intéresser les investisseurs.

Nous nous attendons à une année volatile sur le front des actions et plus généralement des actifs risqués, du fait de la poursuite des risques géopolitiques et de l’inversion de la politique monétaire de la Federal Reserve et d’autres banques centrales. Ainsi, nos perspectives sont favorables pour les obligations convertibles, du point de vue des investisseurs comme de l’allocation d’actifs.

Les obligations convertibles permettent en effet aux investisseurs de s’exposer aux marchés actions tout en affichant une plus faible volatilité, donc une meilleure performance ajustée du risque. Début 2019, un rallye des actions internationales a permis d’effacer en grande partie la chute survenue au cours du quatrième trimestre 2018. Compte tenu de ce vif rebond et du fait que l’indice MSCI World Total Return a déjà progressé de 11% au premier trimestre 2019, les investisseurs en actions pourraient être tentés de dérisquer leurs portefeuilles dès à présent pour protéger leurs performances contre un retour attendu de la volatilité.

Les convertibles permettent de rester investis dans une classe d’actifs corrélée positivement aux actions, mais dont les caractéristiques obligataires fournissent un amortisseur en cas de rechute des actions.

 

Allocation d’actifs

Les convertibles peuvent bénéficier aux investisseurs de plusieurs manières. D’abord, elles leurs offrent une exposition à la hausse de la volatilité ; ensuite, elles permettent de diversifier un portefeuille ; et enfin, elles améliorent la performance ajustée de la volatilité.

Les convertibles sont un moyen de parier sur une hausse de la volatilité, spécialement en période d’incertitude. Dans un environnement où la volatilité augmenterait, les investisseurs en obligations convertibles bénéficieraient de l’option sur action qu’ils détiennent au travers de ces titres. Mais ils seraient aussi protégés contre une baisse des actions, grâce à la composante obligataire.

La volatilité des actions, qui reflète les attentes sur les mouvements futurs du marché, est actuellement valorisée à des niveaux très bas2, ce qui témoigne des faibles niveaux de volatilité passés. À l’avenir, nous pensons que le contexte mondial sera marqué par l’incertitude, ce qui soutiendra la volatilité. Du point de vue des valorisations, nous pensons que l’optionalité action offre actuellement un prix attrayant, ce qui vient encore appuyer le cas d’investissement. Les investisseurs ne doivent pas oublier que les obligations convertibles sont un moyen de s’exposer à une optionalité de manière liquide et avec une échéance lointaine (typiquement 5 ans à l’émission).

“Les investisseurs à la recherche d’une diversification de leur allocation d’actifs peuvent trouver dans les convertibles des atouts sectoriels et géographiques.”

Les investisseurs à la recherche d’une diversification de leur allocation d’actifs peuvent trouver dans les convertibles des atouts sectoriels et géographiques. Sur le plan géographique, les convertibles peuvent apporter une exposition intéressante aux marchés asiatiques émergents, ou remplacer une exposition existante, permettant de bénéficier du surplus de croissance attendu dans la zone. En fonction des stratégies, la pondération peut aller jusqu’à 20-25%.

Deuxièmement, comme la zone USA est moins dominante dans l’univers des convertibles, une allocation à cette classe d’actifs permet de diminuer l’exposition au marché américain. Actuellement, les USA représentent environ 40% de l’indice de référence des convertibles, ce qui se compare au chiffre de 60% pour l’indice MSCI World.

Sur le plan sectoriel, investir dans les convertibles permet aux investisseurs de diversifier leur allocation d’actifs. En général, les convertibles sont sous-exposées aux secteurs à faible croissance et surexposées aux secteurs à forte croissance. Dans les émissions obligataires classiques sur le marché du crédit, on constate une prédominance des secteurs à faible croissance, comme les services aux collectivités, les télécoms, la finance et l’énergie, dans lesquels les entreprises se sont endettées depuis la crise financière de la décennie précédente.

Au contraire, les émissions de convertibles ont tendance à accorder plus de poids aux secteurs à forte croissance comme la technologie, la santé, la consommation cyclique et l’industrie, que les stratégies actions et obligataires classiques. Cela s’explique par le fait que les émetteurs de dette dans ces secteurs capitalisent sur la progression future attendue des actions de la société en vendant une option sur ces actions aux investisseurs au travers d’une convertible, leur permettant ainsi de participer à une éventuelle hausse de l’action. Grâce à une allocation significative à des secteurs comme la technologie et l’industrie, les stratégies convertibles s’avèrent particulièrement attrayantes en complément d’une stratégie classique dédiée aux actions « value » et focalisée sur la génération de dividende, par exemple.

Enfin, les convertibles peuvent offrir aux investisseurs une bonne performance ajustée du risque, telle que mesurée par le ratio de Sharpe. Sur de longues périodes, les obligations convertibles ont généré par le passé des performances similaires à celles des actions, mais au prix d’une volatilité inférieure, d’où une performance ajustée du risque supérieure sur le long terme3. Nous pensons que ce profil de performance asymétrique rend les obligations convertibles attrayantes pour les investisseurs ayant besoin de s’exposer au potentiel de croissance des marchés d’actions, mais souhaitant réduire leur exposition à la volatilité des marchés.

Comme tout instrument financier, les convertibles ne vont pas sans certains risques. Ils incluent typiquement ceux associés à la dette d’entreprise (risque de défaut, risque de taux) tout comme ceux associés aux options d’achat sur actions (une chute de l’action entraîne une dépréciation de l’option).

Au final, dans l’environnement actuel, fait de retour de la volatilité et de confusion, les perspectives semblent plutôt favorables aux obligations convertibles, susceptibles d’aider les investisseurs à traverser les périodes incertaines.

 

Vous trouverez les termes clés dans le lexique.

 

sources.

1 La protection du capital est un objectif de la construction du portefeuille et ne peut être garantie
2 Telle que mesurée par l’indice VIX entre 2010 et 2019. Source: calculs LOIM, Bloomberg. La performance passée ne garantit pas les résultats futurs.
3 Période d’analyse : 31 décembre 2004 au 31 juillet 2018. Sources: actions: MSCI World TR (EUR-hedged); LOIM Convertible Bonds Strategy (gross); TR Global Focus Index: Thomson Reuters index (EUR-hedged); TR Global Focus IG Index: Thomson Reuters index (EUR-hedged). La performance passée ne garantit pas les résultats futurs.

informations importantes.

À l’usage des investisseurs professionnels uniquement
Lombard Odier Funds (ci-après le « Fonds ») est une société d’investissement à capital variable (SICAV) de droit luxembourgeois. Le Fonds est autorisé et réglementé par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) en tant qu’organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) au sens de la Partie I de la loi luxembourgeoise du 17 décembre 2010 transposant la directive européenne 2009/65/CE, telle que modifiée (la « Directive OPCVM »). La société de gestion du Fonds est Lombard Odier Funds (Europe) S.A. (ci-après la « Société de gestion »), une société anonyme (SA) de droit luxembourgeois, ayant son siège social 291, route d’Arlon, 1150 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg, autorisée et réglementée par la CSSF en qualité de société de gestion au sens de la Directive européenne 2009/65/CE, telle que modifiée. Le présent document commercial porte sur « Convertible Bond », un compartiment de Lombard Odier Funds (ci-après le « Compartiment »).
Le présent document commercial a été préparé par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited. Le prospectus, les statuts, les documents d’informations clés pour l’investisseur, le formulaire de souscription, ainsi que les derniers rapports annuels et semestriels sont les seuls documents d’offre officiels à considérer dans le cadre de la vente des parts du Compartiment (ci-après les « Documents d’offre »). Les Documents d’offre sont disponibles en anglais, français, allemand et italien sur www.loim.com et peuvent être obtenus sur demande et sans frais au siège social du Compartiment au Luxembourg : 291 route d’Arlon, 1150 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg.
Les informations fournies dans ce document commercial ne tiennent pas compte de circonstances, objectifs ou besoins spécifiques individuels. Elles ne constituent pas une analyse selon laquelle un investissement ou une stratégie conviendraient ou seraient appropriés à des circonstances personnelles. Elles n’offrent aucune garantie relative à un investissement ou une stratégie et ne constituent en rien un conseil personnalisé en investissement. Ce document de marketing n’est pas destiné à remplacer un conseil professionnel en investissement dans des produits financiers. Avant de réaliser un investissement dans le Compartiment, tout investisseur se doit de lire l’intégralité des Documents d’offre, et en particulier les facteurs de risques liés à un investissement dans le Compartiment. Nous tenons à attirer l’attention de l’investisseur sur le fait que l’obtention de rendements solides est conditionnée par la détention sur le long terme des titres, à savoir sur l’ensemble du cycle économique, et sur le fait que l’utilisation d’instruments financiers dérivés, dans le cadre de la stratégie d’investissement, peut entraîner une hausse de l’effet de levier et accroître l’exposition globale au risque du Compartiment, ainsi que la volatilité de sa valeur nette d’inventaire. Il incombe aux investisseurs de vérifier si un tel placement est adapté à leur profil de risque ainsi qu’à leur situation personnelle et, si nécessaire, d’obtenir un avis professionnel indépendant quant aux risques et aux conséquences juridiques, réglementaires, fiscales, comptables et en matière de crédit. La réalisation de l’objectif d’investissement du Compartiment ne peut être garantie et il ne peut être promis qu’un retour sur investissement sera dégagé. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable de performance future. Lorsque le Compartiment est libellé dans une monnaie autre que la monnaie de référence de l’investisseur, les variations des taux de change peuvent avoir un impact négatif sur la valeur des titres et les revenus. Veuillez prendre en compte les facteurs de risque. Les informations et les analyses contenues dans le présent document commercial sont basées sur des sources considérées comme fiables. Lombard Odier met tout en oeuvre pour assurer l’actualité, l’exactitude et l’exhaustivité des informations contenues dans le présent document commercial. Cependant, toutes les informations et opinions exprimées ici, ainsi que les cours, les valorisations de marché et les calculs indiqués, peuvent être modifiées sans préavis. Source des chiffres : sauf mention contraire, les chiffres sont fournis par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d’évoluer avec le temps. Lombard Odier ne fournit pas de conseil fiscal et il appartient à chaque investisseur de consulter ses propres conseillers fiscaux.
Le présent document commercial ne peut être reproduit (en totalité ou en partie), transmis, modifié ou utilisé à des fins publiques ou commerciales sans l’accord écrit préalable de Lombard Odier. © 2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés.