Les États-Unis et la Chine se dirigent vers un accord – nous restons positifs vis-à-vis des marchés émergents

global perspectives

Les États-Unis et la Chine se dirigent vers un accord – nous restons positifs vis-à-vis des marchés émergents

Salman Ahmed, PhD - Chief Investment Strategist

Salman Ahmed, PhD

Chief Investment Strategist
Didier Rabattu - Directeur des actions

Didier Rabattu

Directeur des actions

À l’entame du sommet du G20 à la fin de l’an dernier, il nous est apparu que la guerre commerciale sino-américaine était susceptible de connaître une nette désescalade les mois suivants.  Cette impression s'est vérifiée plus ostensiblement avec la décision du président Trump de repousser la date butoir du 1er mars fixée pour l’augmentation des droits de douane sur 200 milliards USD d’importations chinoises. Bien que la durée ce cette extension n’ait pas encore été précisée, nous tablons sur un délai de deux mois au minimum compte tenu de la probabilité d’avancées « substantielles » après la réunion prévue entre Donald Trump et Xi Jinping en Floride la deuxième quinzaine de mars.

Ces derniers jours, le report de la date butoir est devenu le scénario central de nombreux acteurs du marché. Reste que les questions en considération (propriété intellectuelle, accès au marché des services, taux de change, barrières non-tarifaires et agriculture) sont épineuses et que des désaccords persistent.

Nous mettons ici en exergue deux facteurs importants qui nous semblent de nature à inciter les deux parties à trouver une entente :

 

1.

Du point de vue chinois, les tensions commerciales avec les États-Unis ont sévèrement affecté la croissance, surtout que leur escalade est intervenue alors même que la politique de Pékin mettait l’accent sur le désendettement. À un niveau plus stratégique, le différend avec États-Unis a mis en lumière les astreintes d’un modèle de croissance fondé sur les échanges commerciaux et sa vulnérabilité au regard de l’ambition de la Chine de devenir une superpuissance mondiale.

2.

Du point de vue des États-Unis, la guerre commerciale a fait remis à l’ordre du jour les suspicions de longue date concernant les ambitions de Pékin dans certains secteurs liés à la sécurité. En témoigne notamment le pas de géant accompli par la Chine dans le domaine de l’intelligence artificielle ces dernières années. De fait, la convergence de divers intérêts aux États-Unis (administration Trump, « vautours » tels que John Bolton, Peter Navarro et Robert Lighthizer et sociétés multinationales) constitue un développement majeur qui aura des retombées durables sur les relations sino-américaines. À court terme, la tenue des élections présidentielles américaines l’an prochain et le besoin de Donald Trump de tenir un discours viable dans le contexte d’un Congrès divisé constituent pour Washington de bonnes raisons de régler ce dossier à brève échéance. Selon nous, une telle résolution à court terme se focalisera probablement sur le compte courant, étant donné l’esprit transactionnel du président Trump.

3.

Dès lors, nous pensons qu’un règlement plus concret, quand bien même il ne durerait que jusqu’aux prochaines élections présidentielles américaines, devrait intervenir d’ici au printemps. Comme évoqué plus haut, la réduction du déficit du compte courant constituera selon nous la clé de voûte d’un éventuel accord.

 

En termes d’investissement, nous restons positifs vis-à-vis des actifs des marchés émergents, notamment à l’égard des actions chinoises, dont les perspectives nous semblent favorables compte tenu de la diminution d’autres grands facteurs de risque. L’environnement macroéconomique des pays émergents bénéficie également du virage pris par la politique de la Réserve fédérale américaine sous l’influence du marché, apparent dans son dernier compte rendu et dans les précédentes réunions du FOMC sous forme d’une réduction de l’allègement du bilan de la Fed et d’un arrêt plus précoce que prévu de cet allègement. Nous continuons de penser que les actions des marchés émergents vont surperformer celles des marchés développés à l’horizon des prochains mois. Nous décelons également du potentiel dans la dette émergente en monnaie locale alors que le dollar reste confiné dans une fourchette étroite, les créances d’entreprise asiatiques étant également susceptibles d’en tirer parti.

informations importantes.

Document destiné aux investisseurs professionnels uniquement.
Ce document est publié par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, autorisée et supervisée par l’autorité de surveillance des services financiers (Financial Conduct Authority ou FCA) et enregistrée sous le numéro 515393 dans le registre de la FCA.
Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d’acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n’est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n’est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l’adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l’accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Le contenu du présent document est destiné aux investisseurs professionnels avertis et qui sont autorisés ou réglementés pour opérer sur les marchés financiers ou qui ont été approuvés par LOIM comme disposant de l’expertise, de l’expérience et des connaissances des investissements présentés dans ce document et à propos desquels LOIM a reçu la garantie de leur capacité à prendre leurs propres décisions d’investissement et à comprendre les risques associés aux investissements tels que ceux décrits dans ce document, ou d’autres investisseurs que LOIM a expressément confirmés être les destinataires appropriés de ce document. Si vous n’appartenez pas à l’une des catégories susmentionnées, nous vous demandons de renvoyer ce document à LOIM ou de le détruire et vous recommandons expressément de ne pas vous fier à son contenu, de ne considérer aucune question présentée dans ce document en relation avec des investissements, et de ne pas le transmettre à des tiers, quels qu’ils soient. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication. Les informations et analyses contenues dans ce document sont basées sur des sources considérées comme fiables. Cependant, LOIM ne garantit pas l’actualité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations contenues dans ce document, pas plus qu’il n’assume de responsabilité pour toute perte ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations. Toutes les informations et opinions exprimées peuvent changer sans préavis.
Ni ce document ni aucune copie de ce dernier ne peuvent être envoyés, emmenés ou distribués aux Etats-Unis, dans l’un de leurs territoires, possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à une personne américaine ou dans l’intérêt d’une telle personne. A cet effet, le terme « Personne américaine » désigne un ressortissant, national ou résident des Etats-Unis d’Amérique, une association organisée ou existant dans tout Etat, territoire ou possession des Etats-Unis d’Amérique, une société constituée conformément aux lois des Etats-Unis d’Amérique ou de l’un de leurs Etats, territoire ou possession, ou toute succession ou tout trust dont le revenu est imposable aux Etats-Unis, quelle qu’en soit l’origine.
Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.
Bien que certaines informations aient été obtenues de sources publiques et réputées fiables, sans vérification indépendante, nous ne pouvons garantir leur exactitude et exhaustivité.
Les avis et opinons sont exprimés à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation de LOIM pour l’achat, la vente ou la détention de quelque titre que ce soit. Les avis et opinions sont donnés en date de cette présentation et sont susceptibles de changer. Ils ne devraient pas être interprétés comme des conseils en investissement.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited. Au Royaume-Uni, ce document constitue une promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Asset Management (Europe) Limited, qui est autorisée et réglementée par la Financial Services Authority.
©2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés