Les évolutions structurelles seront déterminantes pour l'avenir des actions suisses

investment viewpoints

Les évolutions structurelles seront déterminantes pour l'avenir des actions suisses

Johan Utterman - Senior Portfolio Manager

Johan Utterman

Senior Portfolio Manager

Les mégatendances internationales modifient non seulement la société dans une large mesure, mais aussi parallèlement l'économie. Les entreprises qui ne s'adaptent pas durablement aux changements structurels risquent de perdre le contrôle - et ce dans un délai très court. Les entreprises suisses, dont la plupart font partie des principaux acteurs du marché mondial, sont ainsi confrontées à de nouveaux défis. Comment l'équipe de Johan Utterman identifie-t-elle les futurs leaders sur le marché suisse des actions ? Voici quelques exemples d'entreprises qui exploitent avec succès les opportunités découlant des tendances en matière de transformation sur le long terme.

Le changement climatique, la démographie et l'inégalité figurent parmi les mégatendances à l'origine de la révolution de la durabilité. Contrairement aux tendances normales qui ne durent que quelques années, les mégatendances ont une durée de vie sur plusieurs décennies. Prenons l'exemple du vieillissement de la population. D'une part, elle est largement perçue comme un problème, mais elle peut aussi amener une nouvelle dynamique, notamment dans les entreprises. C'est le cas lorsque des mégatendances sont intégrées dans les processus décisionnels de l'entreprise et que de nouveaux produits ou services, par exemple, sont développés pour faire face à ce phénomène.

La nécessité de passer à un modèle économique plus durable offrira aux entreprises des opportunités de croissance illimitées et de nouveaux modèles d'affaires verront le jour. La numérisation et la technologie joueront un rôle prépondérant pour aider les entreprises existantes et futures à trouver des solutions plus durables.

En effet, nous pensons que les mégatendances jouent un rôle particulièrement important dans l'évaluation des entreprises. Seules les entreprises qui sauront exploiter les opportunités offertes par les changements structurels figureront parmi les leaders de demain. Nous investissons dans des sociétés qui poursuivent un modèle d'affaires durable et qui ont le potentiel de générer des rendements excédentaires intéressants avec un profil risque-rendement attrayant.

Une entreprise responsable qui intègre les mégatendances connaîtra une croissance plus importante à l'avenir.

La base de notre analyse repose sur 3 critères

Afin d'identifier les entreprises suisses les mieux positionnées, nous nous appuyons sur une analyse qui suit trois pilliers fondamentaux. Nous utilisons cette méthodologie afin d’évaluer la pertinence du modèle de financement d'une entreprise, de ses pratiques commerciales et de son modèle d'affaires.

  • Premier pillier : Le point de départ de toute décision d'investissement est la solidité financière de l'entreprise.
  • Second pillier : Afin de générer de la valeur ajoutée sur le long terme, une entreprise doit selon nous accorder une attention particulière à son développement commercial ainsi qu’à sa performance financière.
  • Troisième pillier : Nous évaluons la capacité d'une entreprise par rapport aux tendances de l’économie mondiale qui évolue à long terme vers un modèle plus durable.

 

Une analyse prospective est importante pour comprendre si la performance d'une entreprise est reproductible et pérenne dans le temps. La question clé est la suivante : dans quelle mesure une entreprise peut-elle tirer parti des opportunités offertes par le changement? L'analyse s'appuie sur les mégatendances évoquées ci-dessus qui façonneront notre développement économique et social. Elles soulèvent des changements profonds et à long terme que les entreprises doivent appréhender si elles veulent réussir.

 

Les entreprises individuelles au cœur de la recherche

Les entreprises suisses se distinguent en particulier par des chiffres financiers clés tels que la croissance des bénéfices, la marge bénéficiaire, le rendement du capital et des dividendes ainsi que par leur qualité supérieure à la moyenne. De plus, elles sont hautement innovatrices et concurrentielles, ce qui en fait des leaders mondiaux dans de nombreux secteurs. Par le passé, elles ont souvent obtenu de meilleurs résultats que bon nombre de leurs concurrents européens et internationaux. Notre approche de placement « bottom-up » est fondée sur une recherche approfondie. Elle a pour objectif d’identifier les leaders du marché qui présentent des avantages concurrentiels clairs, une gestion qui a fait ses preuves et des perspectives de croissance supérieures à la moyenne. La base de la sélection des titres est l'inclusion des mégatendances, c'est-à-dire des évolutions structurelles.

Les entreprises suisses figurent parmi les leaders à l’international.

Voici trois exemples d'entreprises qui ont aligné leurs modèles d'affaires de manière à exploiter le potentiel des mégatendances de manière durable et rentable.

 

41 des 50 premières banques mondiales utilisent les services de Temenos

Temenos1 est le leader du marché des plates-formes bancaires numériques, elle est présente dans 150 pays dans le monde. L'entreprise a identifié très tôt que la refonte de ses logiciels était au cœur des efforts de la numérisation des banques. Un grand nombre de tendances technologiques sont à l'origine de ce changement numérique. Il s'agit notamment de l’iCloud, du Big Data, de l’Intelligence Artificielle, de la Blockchain et des Application Programming Interfaces (API). Temenos a compris ces tendances et a développé un logiciel bancaire, le meilleur, évolutif et accessible dans le monde entier aujourd'hui.

Les banques traditionnelles consacrent en moyenne 14,3 % de leurs coûts d'exploitation à l’IT. Moins de 30 % du budget est consacré à la croissance et à l'innovation des entreprises. Le business as usual représente la part la plus importante de leurs activités. En revanche, la part des coûts informatiques pour les clients de Temenos est inférieur à 6 %, mais plus de la moitié de ce pourcentage est consacré aux innovations. Le résultat de ces dépenses moins élevées, mais tournées vers l'avenir, représente un gain sur capital propre de l’ordre de 36 % supérieur pour les clients de Temenos par rapport aux banques qui utilisent des systèmes conventionnels.

 

85 demandes de brevets en 2018

Les voitures sont responsables d'environ 12 % des émissions totales de dioxyde de carbone dans l'Union Européenne. Cette dernière veut lutter contre ce phénomène en fixant des objectifs contraignants de réduction des émissions pour les voitures neuves. L'objectif est de réduire la consommation de carburant des véhicules vendus. Sika, groupe suisse spécialisé dans la chimie, a mis au point une solution pour coller divers matériaux qui permettrait d’alléger les véhicules et de ce fait, réduirait la consommation de carburant. Une idée qui aidera les constructeurs automobiles à atteindre les objectifs de l'UE.

De plus, l'entreprise propose des solutions technologiques de la première à la dernière phase de construction. Toutes ont un point commun : elles améliorent l'empreinte de CO2 et contribuent à la lutte contre le changement climatique. Ces produits sont réalisés dans plus de 200 usines et vendu dans 101 pays. En 2018, Sika a lancé quelque 851 produits et 133 nouvelles inventions, ce qui a apporté à l'entreprise des avantages commerciaux importants2.

 

Ascenseurs hautement technologiques récupérant l'énergie

The Economist3 estime que d'ici 2050, environ 64 % des pays en développement et 86 % des pays développés seront urbanisés. Schindler, une entreprise qui existe depuis 1874, a reconnu que les progrès technologiques tels que la mobilité et les constructions écologiques sont essentielles pour offrir aux villes de meilleurs espaces de vie et de travail. Les derniers centres de production sont certifiés selon les normes les plus exigeantes en matière de construction respectueuse de l'environnement. 80% de l'impact environnemental d'un ascenseur provient de l'électricité qu'il consomme pendant sa durée de vie. Schindler utilise des technologies intelligentes afin que chaque ascenseur puisse fonctionner efficacement, y compris en réduisant les arrêts et les temps de parcours, afin de minimiser la consommation d'énergie par passager transporté. L'ascenseur de l'Aqua-Turm, au bord du lac de Constance, fonctionne par exemple avec la récupération d'énergie. Il convertit l'énergie de freinage en électricité. La gamme de produits la plus importante de l'entreprise est dotée d'une technologie de propulsion qui consomme 30 % d'énergie de moins que les ascenseurs des concurrents. L'éclairage LED à économie d'énergie et la réduction de 50 % du poids du moteur et de l'équipement porteur réduisent encore davantage la consommation d'énergie. De plus, tous les modèles sont équipés de composants recyclables à au moins 80 %.

Ce sont là trois exemples d'entreprises suisses qui ont déjà su saisir les opportunités offertes par les mégatendances. Nous pensons que l’écart entre les entreprises qui considèrent le développement durable comme un fondement et celles qui n'intègrent pas le changement dans leur modèle d'affaires va croître de façon exponentielle.

 

En raison des coûts de production élevés sur le territoire national, les entreprises suisses se doivent d’être les meilleures dans leur domaine.

sources.

1 Les cas pratiques présentés dans ce document sont donnés à titre indicatif uniquement et ne sont pas des recommandations d’investissement dans les titres mentionnés.  Toute référence à une entreprise particulière ou un titre particulier ne constitue pas une recommandation d'acheter, de vendre, de détenir ou d'investir directement dans l'entreprise ou dans le titre. Il ne doit pas être supposé que des recommandations portant sur le futur seront profitables ou auront la même performance que les titres discutés dans ce document. Source: https://www.temenos.com, 29 avril 2019

informations importantes.

Ce document est publié par Lombard Odier Asset Management (Switzerland) SA, société de gestion basée en Suisse dont le siège social est situé 6, av. des Morgines, 1213 Petit-Lancy, soumise à la réglementation et à la surveillance de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).
Lombard Odier Investment Managers (“LOIM”) est un nom commercial.
Ce document est fourni à titre d'information uniquement et ne constitue pas une offre ou une recommandation d'acquérir ou de vendre un instrument financier ou un service. Ce document n'est pas destiné à être distribué ni utilisé dans des juridictions où une telle distribution ou utilisation serait illégale. Ce document ne contient pas de recommandations ou de conseils personnalisés et n'est pas destiné à remplacer des conseils professionnels au sujet d’investissements dans des produits financiers. Avant de conclure toute transaction, l’investisseur doit examiner attentivement l'adéquation de cette opération à sa situation propre et, le cas échéant, obtenir des conseils professionnels indépendants au sujet des risques, ainsi que des conséquences juridiques, réglementaires, financières, fiscales ou comptables. Ce document est la propriété de LOIM et est adressé à son destinataire pour son usage personnel exclusivement. Il ne peut être reproduit (en partie ou en totalité), modifié ou utilisé dans un autre but sans l'accord écrit préalable de LOIM. Ce document contient les opinions de LOIM, à la date de publication.
Ni le présent document, ni une copie de celui-ci ne peut être envoyé, emporté ou distribué aux Etats-Unis d'Amérique, l’un de ses territoires ou possessions ou zones soumises à leur juridiction, ni à l'intention d'une "Personne des Etats-Unis" (US Person). A cet effet, le terme "Personne des Etats-Unis" désigne tout citoyen, ressortissant ou résident des Etats-Unis d'Amérique, tout partnership organisé ou existant dans un état, territoire ou possession des Etats-Unis d'Amérique, une société soumise au droit des Etats-Unis d'Amérique ou d'un état, territoire ou possession des Etats-Unis d'Amérique, ou toute propriété ou trust soumis à l'impôt fédéral des Etats-Unis d'Amérique quel que soit la source de ses revenus.
Sources : Sauf indication contraire, les données émanent de LOIM.
Aucune partie de ce document ne saurait être (i) copiée, photocopiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit ou (ii) distribuée à toute personne autre qu’un employé, cadre, administrateur ou agent autorisé du destinataire sans l’accord préalable de Lombard Odier Asset Management (Switzerland) SA. En Suisse, ce document constitue une promotion financière et a été approuvé par Lombard Odier Asset Management (Switzerland), soumise à la réglementation et à la surveillance de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).
©2019 Lombard Odier IM. Tous droits réservés