lexique.

lexique.

Lexique des termes financiers utilisés sur notre site internet.

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, veuillez nous contacter.

 

A - E

 

A

Accord de Paris

L’Accord de Paris est un traité international juridiquement contraignant sur le changement climatique. Il a été adopté par 196 Parties lors de la COP 21 qui s’est tenue à Paris, le 12 décembre 2015, et est entré en vigueur le 4 novembre 2016. Son objectif est de limiter le réchauffement de la planète, par rapport aux niveaux préindustriels, à bien moins de 2 degrés Celsius, de préférence à 1,5 degré Celsius. Pour concrétiser cet objectif de température à long terme, les pays cherchent à atteindre le pic mondial des émissions de gaz à effet de serre le plus rapidement possible afin de parvenir à un monde neutre sur le plan climatique d’ici le milieu du siècle.

 

Analyse fondamentale

Analyse financière d’une société qui peut inclure l’évaluation de ses ventes, de sa rentabilité et de sa capacité à rembourser ses dettes.

 

Analyse fondamentale du crédit

Analyse du bilan et du tableau des flux de trésorerie pour évaluer la position de liquidité et la solvabilité.

 

Approche à forte conviction 

Vise à construire un portefeuille plus concentré, composé de titres dont le gérant est convaincu qu’ils disposent d’un potentiel de performance future.

 

Approche d’investissement fondée sur le risque (ou l’allocation de risque)

Au lieu de penser le Compartiment selon une répartition donnée de son capital (p. ex., 60 % du capital du fonds investi en actions et 40 % en obligations), cette approche détermine la répartition en fonction de l’allocation de risque global définie pour le portefeuille, et non en fonction de l’allocation de capital. Selon l’hypothèse suivante, si le gérant souhaite que 60 % du risque du portefeuille soit lié aux actions, il aura besoin de réduire le capital investi en actions lorsque les marchés d’actions deviendront hautement volatils afin de maintenir le niveau de risque en actions à 60 %.

 

Approche quantamentale

Les solutions d’investissement basées sur l’approche quantamentale combinent des techniques de modélisation quantitative et fondamentale, qui se révèlent particulièrement bien adaptées pour quantifier les impacts de la transition d’une économie WILD à une économie CLIC™ et pour construire des portefeuilles en phase avec cette transition.

 

Autorégulation

dans le cadre de laquelle une organisation évalue et veille à son fonctionnement dans le respect des normes et standards éthiques, juridiques, environnementaux et internationaux en vigueur.

 

 

B

"Baby-boomers"

Génération née entre 1946 et 1964.

 

B Corp

Les entreprises certifiées « B Corporations » sont des entreprises qui répondent aux normes les plus élevées en matière de performances sociales et environnementales vérifiées, de transparence publique et de responsabilité juridique afin d’équilibrer les bénéfices et les objectifs. Les entreprises « B Corp » contribuent à un changement de paradigme au niveau mondial afin de redéfinir la réussite dans les affaires et de bâtir une économie plus inclusive et durable.

 

Best-in-class 

désigne les entreprises qui sont leaders dans leur secteur en termes de respect des critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance.

 

 

C

Cap (capitalisation)

Valeur totale de la société cotée en bourse (nombre d’actions en circulation multiplié par le cours de l’action).

 

Condition structurelle

Condition qui modifie le mode opératoire d’un marché ou d’un secteur d’activité, indépendamment des tendances cycliques ou économiques à court terme.

 

Convexité (voir aussi « profil de performance asymétrique »)

La convexité (aussi appelée asymétrie) décrit la résistance d’un instrument financier à différentes configurations de marché.  La convexité d’une obligation convertible décrit sa capacité à capter une grande partie de la hausse des marchés d’actions, tout en offrant une protection contre la baisse, du fait de ses caractéristiques obligataires.

 

Corrélation

une statistique qui mesure le degré auquel deux titres se déplacent l'un par rapport à l'autre.

 

Croissance organique du chiffre d’affaires

Croissance du chiffre d’affaire qui n’est pas obtenue par le biais de fusions ou d’acquisitions.

 

 

D

Data science (science des données en français)

Recours à des techniques d’analyse en vue de déceler des schémas ou des tendances.

 

Delta

Mesure de la sensibilité du cours d’une obligation convertible aux variations du prix d’une action.

 

Dérisquer

On dit qu’un investisseur “dérisque” son portefeuille lorsqu’il cherche à réduire son exposition au risque, surtout si c’est pour se protéger contre la volatilité des marchés. Cela peut se traduire par un rebalancement de l’allocation entre actions et obligations ou un investissement dans des stratégies multi-actifs, parmi d’autres possibilités.

 

Diversification

Si les prix d’une classe d’actifs évoluent généralement dans le sens contraire de ceux d’une autre classe d’actifs, cela peut contribuer à atténuer le risque associé à un portefeuille. Par exemple, si le prix des obligations augmente lorsque le prix des actions baisse, l’ajout d’obligations à un portefeuille d’actions peut alors contribuer à réduire la volatilité de la valeur (c’est-à-dire, le risque) de ce portefeuille.

 

 

E

Économie circulaire

Une économie dont le modèle repose sur une demande moindre de biens, sur l’extension de la durée de vie des produits et sur la réduction des déchets. Ce modèle ne renverrait dans l’environnement que les extrants tels que l’eau et le compost, car ils peuvent être facilement réabsorbés. Le terme de circularité fait référence à la reconception des produits et des modèles d’affaires dans l’optique de favoriser la réduction, la réparation, la réutilisation, la redistribution et le recyclage des produits. 

 

Économie CLIC™

Un modèle économique axé sur la durabilité, la justice sociale et la gestion responsable de l’environnement. Nous la désignons sous le terme d’« économie CLIC™ », CLIC™ étant l’acronyme anglais des termes Circular (circulaire), Lean (efficiente), Inclusive (inclusive) et Clean (propre). C’est le contraire du modèle économique actuel, caractérisé par la destruction de valeur, qui n’est absolument pas durable en raison de nos habitudes de consommation et de production, ainsi que de notre mode de vie. Nous désignons cette économie sous le terme de « WILD » (sauvage en français), qui est l’acronyme anglais de Wasteful (gaspilleur), Idle (inefficace), Lopsided (inéquitable) et Dirty (sale). 

 

Économie WILD

Notre modèle économique actuel, caractérisé par la destruction de valeur. Il n’est absolument pas durable en raison de nos habitudes de consommation et de production, ainsi que de notre mode de vie. Nous désignons cette économie sous le terme de « WILD » (sauvage en français), qui est l’acronyme anglais de Wasteful (gaspilleur), Idle (inefficace), Lopsided (inéquitable) et Dirty (sale). Nous pensons que l’économie CLIC™, une économie circulaire, efficiente, inclusive et propre, est l’incarnation d’un modèle économique axé sur la durabilité, la justice sociale et la gestion responsable de l’environnement. 

 

Équilibrée (Obligation convertible)

Obligation convertible qui s’échange à un prix qui n’en fait pas un pur substitut à une action ni à son plancher obligataire, mais à un cours équilibré entre les deux.

 

Empreinte carbone

Quantité de dioxyde de carbone libérée dans l’atmosphère découlant des activités d’un individu, d’une organisation ou d’une communauté.

 

ESG

Les critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance (ESG) sont un ensemble de normes relatives aux activités d’une entreprise, utilisées pour sélectionner les investissements potentiels à l’aide de filtres. Les critères environnementaux tiennent compte du rôle que joue une entreprise en tant que protectrice de la nature. Les critères sociétaux examinent la manière dont elle gère les relations avec les employés, les fournisseurs, les clients et les communautés dans lesquelles elle opère. La gouvernance concerne la direction d’une entreprise, la rémunération des dirigeants, les audits, les contrôles internes et les droits des actionnaires.

 

 

F - J

 

G

Green Bonds (labellisées)

Financement de dette cantonné pour des projets à l’impact sur le climat clairement positif. Validation externe de l’utilisation des produits

 

GICS

Les Niveaux 1 et Niveaux 2 de la classification GICS : la norme mondiale de classification des industries (Global Industry Classification Standard) constitue un outil efficace et flexible à utiliser dans le processus d’investissement. La taxonomie répond au besoin de la communauté financière de disposer d’une approche globale, précise, exhaustive et largement acceptée pour définir les industries et classer les titres par industrie. Le Niveau 1 renvoie aux secteurs, au nombre de 11 (énergie, matériaux, industries, consommation discrétionnaire, consommation de base, soins de santé, finances, technologie de l’information, services de communication, services aux collectivités et immobilier). Le Niveau 2 concerne les industries, qui sont au nombre de 24. 

 

GRI (Global Reporting Initiative)

Les normes de l’initiative GRI, qui sont les normes les plus utilisées au monde en matière de reporting sur le développement durable, aident les organisations à faire preuve de transparence et à assumer la responsabilité de leurs impacts.

 

 

H

Haussier/baissier

Un marché sur lequel les cours des titres sont globalement en hausse (haussier) ou en baisse (baissier).

 

 

I

Instrument financier dérivé

Un contrat entre deux parties ou plus, dont la valeur est basée sur un actif financier sous-jacent (à l’instar d’un titre) ou un ensemble d’actifs (tel qu’un indice) convenu.

 

Investissement en actions publiques

Investissement dans les marchés cotés en Bourse (par opposition aux fonds d’investissement privés).

 

Investment Grade

Obligation considérée par une agence de notation comme étant probablement en mesure de satisfaire les obligations de remboursement, assortie d’une note de crédit de BBB-/Baa3 ou plus."

 

ISR

L’investissement socialement responsable est un investissement qui cherche à prendre en compte les rendements financiers et les biens sociaux, par exemple en évitant d’investir dans des entreprises qui produisent ou vendent des substances addictives et en cherchant à investir dans des entreprises engagées dans la justice sociale, la durabilité environnementale et les énergies propres. 

 

 

K - O

 

L

Levier

Se réfère au montant emprunté pour réaliser un investissement; on parle aussi parfois de “gearing”. 

Pour une entreprise, la mesure du levier va typiquement passer par le ratio entre la dette de l’entreprise et ses bénéfices (par exemple l’EBITDA), tandis que pour un État, on mesure le levier par un ratio entre la dette publique et le PIB.

 

 

M

Machine learning (apprentissage machine en français)

Utilisation d’algorithmes qui s’améliorent automatiquement grâce à l’exposition aux données.

 

Marchés émergents

Une économie de marché émergent est une économie dans laquelle un pays devient une nation développée et qui est définie par de nombreux facteurs socio-économiques. "

 

Modélisation quantitative 

La modélisation quantitative a trait à la représentation d’entités et de systèmes sous forme d’équations afin d’étudier les interactions qu’ils entretiennent entre eux.

 

 

N

Note de crédit

Évaluation indépendante de la capacité d’un emprunteur à rembourser ses dettes, autrement dit son risque de défaut. Standard & Poor’s, Fitch et Moody’s sont les trois plus grandes agences de notation de crédit.

 

 

O

Obligations climatiques (non labellisées)

Financement non cantonné consacré à des secteurs respectueux du climat, qui nécessite une solide expertise en vérification d’impact.

 

Obligations convertibles mixtes

On dit d’une obligation convertible quelle est mixte lorsqu’elle possède à la fois une composante obligataire forte (plancher obligataire) et une sensibilité actions significative. Les obligations convertibles mixtes permettent de maximiser l’asymétrie inhérente aux convertibles.

 

Option (Convertible)

Une obligation convertible a la possibilité d'être convertie en actions de la société selon un ratio déterminé à l'émission.

 

Option sur action

Une option sur action donne le droit à un investisseur (sans que ce soit une obligation) d’acheter ou de vendre une certaine quantité de titres à un prix convenu à l’avance. Une option d’achat (ou “call”) donne le droit d’acheter des actions, tandis qu’une option de vente (ou “put”) donne le droit d’en vendre. Une obligation convertible est une obligation qui intègre une option d’achat sur action.

 

 

P - T

 

P

Pacte mondial des Nations unies

Cette initiative a pour ambition de mobiliser un mouvement mondial d’entreprises et de parties prenantes durables en faisant des affaires de manière responsable (stratégies et opérations) et en prenant des mesures stratégiques dans la poursuite des objectifs sociétaux plus larges.

 

Performance ajustée du risque

Qualifie la performance obtenue d’un investissement par un investisseur en prenant en compte le niveau de risque encouru pour produire cette performance sur la période considérée. Si deux investissements ont produit une performance équivalente sur une période donnée, celui des deux présentant le niveau de risque le plus faible aura une meilleure performance ajustée du risque. Le ratio de Sharpe est une mesure usuelle de la performance ajustée du risque. 

 

PIB

La valeur monétaire de tous les biens et services produits à l’intérieur des frontières d’un pays pendant une période déterminée. Un PIB sur la base de la PPA implique la conversion du PIB de chaque pays selon l’approche de parité du pouvoir d’achat utilisée comme taux de change. La PPA est le taux de change grâce auquel il est possible d’acheter un panier identique de biens dans deux pays différents.

 

PPA

La parité du pouvoir d’achat est une théorie économique qui compare les devises de différents pays par le biais d’une approche de « panier de biens ». Selon ce concept, deux devises sont à l’équilibre ou à parité lorsqu’un panier de biens (en tenant compte du taux de change) a le même prix dans les deux pays.

 

PRB de l’ONU

Un référentiel unique pour un secteur bancaire durable. Les Principles for Responsible Banking des Nations unies (Principes pour une activité bancaire responsable de l’ONU) définissent le rôle et la responsabilité du secteur bancaire dans la construction d’un avenir durable et dans l’alignement du secteur bancaire sur les cibles des Objectifs de développement durable des Nations unies et de l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Ils permettent également, et c’est important, d’intégrer le développement durable dans chaque domaine d’activité et d’aider les banques à identifier ceux dans lesquels elles peuvent avoir le plus d’impact dans leur contribution à un monde durable.

 

Principes d’Oxford Martin

Les Principes prévoient un cadre relatif à l’engagement entre les investisseurs soucieux du climat et les entreprises de l’économie mondiale. Le cadre met l’accent sur un engagement à atteindre le « zéro émission nette », un plan d’affaires rentable et des objectifs quantitatifs à moyen terme. 

 

Prix de conversion

C’est le prix auquel l’obligation convertible peut être échangée en actions de la société.

 

Profil de performance asymétrique

Qualifie un ensemble de résultats possibles pour une stratégie d’investissement, lorsque le potentiel de hausse l’emporte sur le risque de baisse. Plus largement, la notion d’asymétrie est utilisée pour décrire la résistance d’un instrument financier à différentes configurations possibles. En parlant des convertibles, le profil de performance asymétrique est aussi appelé convexité. 

 

 

R

Ratio de Sharpe

(voir “performance ajustée du risque”)

 

Recours de l’emprunt

Droits de réclamer le paiement à partir d’actifs généraux ou spécifiques du débiteur.

 

Rendement

Le taux de pourcentage escompté sur une obligation si elle est détenue jusqu’à sa date d’échéance.

 

Rendements économiques excédentaires

Bénéfices largement supérieurs au coût de financement supporté par une société.

 

Rentabilité des capitaux

Niveau des bénéfices générés par une société par rapport aux capitaux utilisés.

 

 

S

Sous-valorisation/sur-valorisation

Titres valorisés par les marchés au-dessous (ou au-dessus) de ce que le gérant estime être la juste valeur d’une société, sur la base de leurs données et de leurs perspectives financières.

 

 

T

Tendance structurelle

Tendance découlant de conditions, comme la modification du capital ou des formes de travail, pouvant modifier la manière de fonctionner ou d’opérer d’un secteur ou d’un marché.

 

Titres liquides

Titres (p. ex., obligations, actions) qui sont aisément achetés (ou vendus) sur le marché financier correspondant, sans que l’achat (ou la vente) n’ait une incidence importante sur le cours du titre.

 

 

U - Z

 

V

Valorisation

Processus consistant à déterminer la valeur actuelle d’un actif ou d’une entreprise.

 

Vérification d’impact

Une évaluation objective destinée à déterminer le niveau d’impact vert, social ou en matière de durabilité d’un projet et comportant une mesure de ces résultats.

 

Volatilité

Écart-type annualisé des rendements, qui reflète la dispersion du cours d’une action. Les hypothèses sur la volatilité future du cours d’une action constituent une donnée pour l’évaluation d’une obligation convertible.

La volatilité mesure le risque lié à un titre financier. Cette notion est utilisée dans la valorisation des options pour évaluer les fluctuations de la performance de l’actif sous-jacent. Si le cours d’un titre évolue fortement sur de courtes périodes, il fait preuve d’une forte volatilité. S’il évolue lentement, sa volatilité est faible.