LO Portfolio Temperature Alignment Tool (LOPTA).

La transition vers une économie sobre en carbone et résiliente au changement climatique est l’une des caractéristiques les plus importantes de la révolution de la soutenabilité. Chez Lombard Odier, nous avons établi une solide structure scientifique propriétaire afin d’analyser de manière stratégique dans quelle mesure nos portefeuilles sont alignés sur les objectifs en matière de température.

L’outil LO Portfolio Temperature Alignment (LOPTA) nous permet d’aligner nos portefeuilles sur les entreprises les mieux placées pour tirer parti des opportunités qu’offre la transition climatique. Il nous permet également d’identifier les risques spécifiques et systémiques qui pèsent sur les entreprises qui n’ont pas encore saisi l’urgence et la nature de la transition.

 

Exemple de l’alignement de l’entreprise X sur les objectifs en matière de température

 

5. Temperature-alignment_FR.jpg

Source: analyse LOIM.À titre d’illustration uniquement

 

Dans de nombreux pays, les engagements en matière de décarbonisation sont de plus en plus souvent inscrits dans la loi et adoptés directement par les entreprises. Cette attitude est cohérente avec la réalité de la transition vers une économie zéro émission nette, qui impliquera de mener des actions plus concertées dans tous les secteurs de l’économie. Cependant, en raison du manque de normes et de définitions, de la publication incomplète des données et du fait que l’on commence à peine à comprendre l’importance des trajectoires de décarbonisation spécifiques aux différentes industries et zones géographiques, les investisseurs durables sont confrontés à une situation complexe.

Nous pensons qu’il est essentiel de surveiller la « trajectoire de température » prise par les entreprises individuelles de nos univers d’investissement. En pratique, cela consiste à évaluer le niveau d’alignement des entreprises sur les trajectoires de décarbonisation ressortant des objectifs fixés par l’Accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement climatique entre 1,5º C  et 2º C.

Par exemple, une entreprise qui se situe sur une trajectoire plus proche de 3°C pourra réduire ses émissions directes et indirectes de CO2 et de gaz à effet de serre dans une certaine mesure, mais pas suffisamment rapidement pour remplir les objectifs de l’Accord de Paris. Cela pourrait conduire à un durcissement du modèle d’exploitation, à une perte de compétitivité, à des perspectives de croissance réduites et à des actifs obsolètes, autant d’éléments de nature à éroder la rentabilité future.

Notre but est d’aider nos clients à prendre conscience de l’objectif de décarbonisation et de la trajectoire prise par les entreprises de leur portefeuille grâce à un système de mesure simple et unique.